Sewduth Ghoorbin (89 ans) est accusé devant la Cour d’assises d’avoir mortellement agressé Rajesh Nathooram, un sans domicile fixe de 39 ans, à l’aide d’une canne-épée en octobre 2010 à l’Escalier. Le procès a été fixé au mardi 3 juillet.
Sewduth Ghoorbin est le plus âgé des accusés qui comparaissent devant l’instance criminelle de la Cour suprême. Le Directeur des poursuites publiques (DPP) lui intente un procès pour manslaughter sous les articles 215 et 223 du Code criminel. L’octogénaire a comparu ce matin devant la juge Saheeda Peeroo siégeant aux Assises pour la mention.
Me Vidya Jagarnath, remplaçant le Senior Counsel Me Maxime Sauzier et Me Ashley Ramdass, a déclaré qu’à la précédente comparution, la défense avait demandé à la poursuite de leur fournir certains documents. L’avocate a ajouté qu’il manque encore quelques documents. Le représentant du State Law Office Me Shakeel Bhoyroo (State Counsel) a quant à lui expliqué qu’il conduira cette affaire avec le Senior Counsel Me Satyajit Boolell (DPP). Une vingtaine de témoins ont été assignés à soutenir la version de la poursuite dans cette affaire. La juge Saheeda Peeroo a fixé le début du procès au mardi 3 juillet.
Les événements se seraient produits le 13 octobre 2010 devant le marché de l’Escalier. Selon des témoins, l’agression serait survenue après une prise de bec entre les deux hommes pour une histoire d’ordures. Selon la version de la poursuite, l’octogénaire aurait enlevé le fourreau de la canne-épée avant de transpercer le corps de Rajesh Nathooram. La victime devait alors s’écrouler et saigner abondamment. Elle aurait lancé une pierre à la tête de l’accusé qui a dû être admis à l’hôpital Nehru à Rose-Belle pour les premiers soins.
L’autopsie pratiquée par le chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué la mort de Rajesh Nathooram à une perforation du coeur à l’aide d’une arme blanche. La police est convaincue que l’arme du crime est la canne-épée de Sewduth Ghoorbin. L’enquête policière a été menée par la Crime Investigation Division (CID) de Plaine-Magnien.