Accusé du meurtre de Rajesh Nathooram, Sewduth Ghoorbin, 89 ans, a par l’entremise de son avocat Me Gavin Glover (SC) déposé une motion pour l’arrêt des procédures pour cause de maladie. Son procès aurait dû débuter le mardi 3 juillet. L’on reproche à l’octogénaire d’avoir mortellement agressé la victime de 39 ans avec une canne-épée en octobre 2010 à l’Escalier.
Le Directeur des poursuites publiques (DPP) intente un procès à Sewduth Ghoorbin pour manslaughter sous les articles 215 et 223 du Code pénal. L’octogénaire a comparu hier matin devant le juge Prithviraj Fekna. Est-il apte à 89 ans à faire face à un procès devant les Assises ? C’est ce que doit décider le juge qui siège depuis quelques mois à cette instance.
Me Gavin Glover, homme de loi du plus âgé des accusés comparaissant devant l’instance criminelle de la Cour suprême, a déclaré que son client ne pouvait affronter un procès en raison de sa santé. Le Senior Counsel, assisté de Me Ashley Ramdass, a soutenu que si l’on va de l’avant, les droits fondamentaux de Sewduth Ghoorbin seraient bafoués. Il a aussi mentionné l’article 10 de la Constitution qui traite de la nécessité d’assurer un procès équitable à chaque accusé au criminel.
Lors d’une précédente comparution, Me Vidya Jagarnath avait demandé à la poursuite de fournir certains documents à la défense. Le représentant du State Law Office Me Shakeel Bhoyroo (State Counsel) avait pour sa part informé qu’il assisterait le DPP Me Satyajit Boolell (SC) dans le procès contre Sewduth Ghoorbin.
Une vingtaine de témoins ont été assignés à soutenir la version de la poursuite dans cette affaire. La juge Saheeda Peeroo avait fixé le début du procès au mardi 3 juillet, ce qui ne pourra se faire en raison du procès concernant le meurtre de Michaela Harte et la présente demande de stay of proceedings. Les débats sur la motion sont prévus les 26 et 27 juillet.
Les faits reprochés à Sewduth Ghoorbin se seraient produits le 13 octobre 2010 devant le marché de l’Escalier. Des témoins ont expliqué que l’agression avait eu lieu après une dispute entre l’octogénaire et le sans domicile fixe Rajesh Nathooram pour une histoire concernant des ordures.
Selon la version de la poursuite, l’accusé aurait retiré la canne-épée de son fourreau avant de transpercer le corps de la victime. Rajesh Nathooram se serait alors écroulé. L’accusé aurait aussi été blessé durant la dispute, le sans domicile fixe lui ayant lancé une pierre à la tête. L’octogénaire aurait été admis à l’hôpital Nehru à Rose-Belle.
L’autopsie de la victime a été pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin. Il a attribué le décès de Rajesh Nathooram à une perforation du coeur à l’aide d’une arme blanche. L’enquête policière a été menée par la Crime Investigation Division de Plaine-Magnien.