Une violente dispute conjugale a tourné au drame hier soir à La Clémence, Rivière-du-Rempart, où une jeune femme a agressé mortellement son époux avec un tesson de bouteille. Selvina Seeneevassen, 24 ans, mère de trois enfants, a plaidé la légitime défense au cours de son interrogatoire par les hommes du Chef Inspecteur S. K Beehary pour le meurtre de son époux Yogen, 27 ans, boulanger de profession.
La suspecte, qui a comparu en Cour de Mapou à la mi-journée sous un chef d’accusation provisoire de Murder, a tout au long de son interrogatoire par la Criminal Investigation Division de la région Nord soutenu que son époux se montrait régulièrement violent à son égard. Les informations concordantes obtenues dans les milieux autorisés de la police confirment que ce jeune couple, qui s’est installé il y a quelque temps à La Clémence, ne serait pas à sa première dispute conjugale. À plusieurs reprises dans le passé, Yogen Seeneevassen et son épouse ont eu de vifs accrochages, nécessitant l’intervention de la police de la région en au moins une occasion. Mais la violente bagarre d’hier soir, après une partie de beuverie, devait s’avérer fatale.
Hier après-midi, Yogen Seeneevassen s’était rendu dans un commerce du coin pour s’approvisionner en boissons alcoolisées, achetant notamment une bouteille de rhum pour lui et une bière pour son épouse. Durant son interrogatoire, Selvina Seeneevassen a refait la chronologie de la soirée d’hier, en expliquant aux hommes du Chief Inspector Beehary qu’après avoir bu pratiquement 3/4 de la bouteille, son époux a changé de comportement et s’est mis à tenir des propos orduriers aux membres de sa famille par le biais d’échanges téléphoniques.
La discussion conjugale devait très vite dégénérer. Peu avant 23 h, Yogen Seeneevassen aurait brisé la bouteille de rhum dans une tentative d’agresser sa femme. Au cours des échanges, Selvina Seeneevassen aurait saisi le poignet de son époux, qui tenait le tesson de bouteille dans sa main, pour ensuite le retourner contre lui. Le coup devait être fatal et la victime s’est effondrée dans sa cuisine dans une mare de sang. Toutefois, durant les premières étapes de l’interrogatoire, Selvina Seeneevassen devait catégoriquement nier toute implication dans le meurtre de son époux. Avec le « deep questioning » des enquêteurs de la Criminal Investigation Division de la Northern Division, elle est finalement passée à table.
La présumée meurtrière a systématiquement soutenu dans son interrogation que Yogen Seeneevassen se montrait régulièrement violent à son égard dès qu’il était sous l’influence de l’alcool. Cependant elle a expliqué qu’elle n’avait jamais cru bon de consigner une déposition formelle contre son époux pour agression. Les relations au sein du couple se seraient détériorées graduellement depuis le mariage civil il y a environ quatre ans, deux ans après leur coup de foudre dans un anniversaire à Flic-en-Flac. La jeune femme a été traduite devant la Cour de Mapou à la mi-journée pour le chef d’accusation provisoire. Elle a été reconduite en cellule pour les prochaines étapes de l’enquête policière avec notamment une reconstitution des faits sur les lieux du crime prévue dans les meilleurs délais.
D’autre part, la police de Rivière-Sèche enquête sur un cas de Serious Assault depuis hier aux petites heures du matin. En effet, un habitant de la région a été retrouvé portant de multiples blessures dans la cour de son voisin âgé de 18 ans et a été admis d’urgence aux soins intensifs de l’hôpital de Flacq. Les premiers responsables de la police arrivés sur les lieux ont également découvert un sabre à ses côtés. L’enquête a abouti aux aveux du jeune voisin pour cette agression. Il a été arrêté et placé en détention provisoire.