Le meurtre de Veenoo alias Sunita Naiko, 38 ans, dont Week-End faisait état dans sa livraison de dimanche dernier, a été élucidé par les limiers de la Western Division CID. Le taximan Suraj Ramessur, plus connu sous le sobriquet de « 34 », a été arrêté et est passé aux aveux. Il a confié aux hommes de l’Assistant-surintendant de Police (ASP) Daniel Monvoisin, reponsable de cette unité, qu’il avait commis ce crime odieux parce qu’il était persuadé que sa concubine lui était infidèle…
Déjà depuis samedi dernier, à l’heure où nous mettions sous presse, la piste du suspect était déjà toute chaude. La Western Divsion CID n’a pas eu grand mal à appréhender le suspect, qui avait subitement disparu de la circulation avant même la découverte du corps de Sunita Naiko. Des suites d’un interrogatoire serré, le taximan est passé aux aveux. Il a fait comprendre aux enquêteurs avoir agi par jalousie, étant persuadé que Sunita voyait un autre homme que lui. Des suites de son arrestation, Suraj Ramessur a été provisoirement inculpé de l’assassinat de Sunita Naiko et a été reconduit en cellule policière.
Samedi dernier, le corps inanimé de Sunita avait été retrouvé à son domicile à Route-Bassin, Quatre-Bornes. Elle était nue sous une couverture, avait la tête dans une cuvette d’eau et portait une lanière en tissu noué autour du cou. La veille de la découverte macabre, la soeur de la victime, la Woman Police Constable (WPC) Boodhoo tente en vain de prendre contact avec sa soeur. Lorsqu’elle se rend au domicile de Sunita, la maison est fermée à clé, tandis que ses deux fils, sortis de l’école, attendent au dehors. Une déposition pour Missing Person est alors consignée au poste de police de Quatre-Bornes.
L’examen post mortem, effectué par le Principal Police Medical Officer le Dr Maxwell Monvoisin, avait révélé que le décès de Sunita est dû à une ligature strangulation. Le suspect Ramessur a pris part à une reconstitution des faits à la route Bassin.