Bruno Babooram, poursuivi pour le meurtre de son ex-compagne, Florence Édouard, une Rodriguaise, a comparu devant les Assises ce matin sous la présidence du juge Benjamin-Marie Joseph. Il a plaidé non-coupable de la charge de “manslaughter” portée contre lui. Un panel de jurés, composé de six hommes et trois femmes, a été constitué avant que le procès ne soit pris sur le fond. Bruno Babooram, qui était à la recherche d’un avocat, s’est finalement attaché les services de Me Kishore Pertab. La poursuite est représentée par Me Mohana Naidoo.
Florence Édouard avait quitté Rodrigues après la mort de son époux pour s’installer à Maurice, où elle a rencontré Bruno Babooram, 43 ans, avec qui elle a eu cinq enfants. Quelques années plus tard, Florence Édouard, victime de violences domestiques, a décidé de se séparer de son époux. Celui-ci, incapable de digérer son départ, aurait alors tenté, à plusieurs reprises, de la convaincre de revenir. Mais, Florence Édouard voyait un autre homme. Ne pouvant supporter cette idée, Bruno Babooram l’a alors agressée à l’arme blanche, alors qu’elle se trouvait avec son nouveau compagnon sur un terrain de football. Ce dernier avait été grièvement blessé à coups de hache portés à la tête. Bruno Babooram a plaidé non-coupable d’une accusation de “manslaughter”. Le procès a débuté ce matin avec le “speech” de Me Mohana Naidoo, représentante du DPP.