À l’appel de la demande d’injonction logée conjointement par l’oncle paternel, Clude Herbert Henrisson et la grand-mère maternelle, Margaret Rouillon, Béatrice Rouillon-Sookur a laissé entendre formellement qu’elle n’a aucune objection pour des funérailles de sa fille Stacey Henrisson. Elle devait toutefois signifier de répondre point par point aux allégations formulées contre elle par ces deux proches parents avec un contre-affidavit. Les conseils légaux de Béatrice Rouillon-Sookur, Mes Germain Wong Yuen Kook et Nadeem Hyderkhan, ont sollicité un renvoi auprès du juge Benjamin Joseph en vue de mettre au point les détails de ce document légal.
À la sortie de la Cour suprême ce matin, Me Nadeem Hyderkhan, l’un des deux avocats de Béatrice Rouillon-Sookur (l’épouse du meurtrier présumé de sa fille Stacey Henrisson), s’est brièvement adressé aux journalistes. Il a d’abord confirmé qu’un affidavit in rebuttal a été juré par sa cliente et celui-ci devait être débattu devant le juge Benjamin Marie-Joseph vers 15 h aujourd’hui. Me Hyderkhan a indiqué que sa cliente demande qu’elle participe pleinement à la cérémonie funéraire de sa fille. « L’autre partie doit comprendre qu’elle est une mère qui, qu’on le veuille ou non, porte le deuil de sa fille. D’ailleurs, il n’a jamais été question qu’elle conteste le fait que Stacey soit enterrée ou qu’elle soit placée dans le caveau des Henrisson », dit-il.
Clude Henrisson et Margaret Rouillon, la grand-mère de la défunte, ont affiché la satisfaction du fait que Béatrice Rouillon-Sookur n’ait pas contesté les dispositions prévues par la famille Henrisson pour la cérémonie funéraire. Selon ce qui a été convenu, celle-ci est prévue dimanche après-midi en l’église anglicane St-Thomas à Beau-Bassin. Clude Henrisson souligne que cette cérémonie sera oecuménique. « Stacey fréqentait l’église catholique aussi bien qu’anglicane », précise l’oncle de la victime.
« Nous voulons que la mémoire de Stacey soit honorée dignement bien que son cadavre ait été balancé dans un ravin comme celui d’un chien », continue Clude Henrisson. Il fait ressortir que Mgr Ian Ernest, l’évêque de Maurice, s’occupe de l’organisation des funérailles; selon ses dires, l’évêque se mettra en rapport avec Mgr Maurice Piat pour la participation du diocèse catholique. « Je souhaite toutefois que le père Philippe Goupille soit présent, puisque Stacey l’appréciait beaucoup », a affirmé Clude Henrisson.
Au niveau de l’enquête policière, la prochaine étape devra être la conclusion de l’interrogatoire du principal suspect Jayraj Sookur, qui fait actuellement face à une accusation de meurtre avec préméditation. La confirmation de l’élément de préméditation est intervenue en début de semaine lors de la comparution du suspect devant le magistrat siégeant au tribunal de Bambous.
Hier après-midi, Me Arun Kutowaroo, dont les services ont été retenus par le meurtrier présumé, s’était rendu aux Police Headquarters de la CID de la Western Division à Rose-Hill en vue de mettre au point les détails du calendrier de travail d’ici la fin de la semaine. À ce matin, très peu de détails ont transpiré sauf que le chef enquêteur, l’assistant surintendant de police Daniel Monvoisin, devait faire le déplacement à Port-Louis pour suivre les derniers développements dans l’affaire de l’injonction autour des dispositions pour les funérailles de la victime.
La journée d’hier a été consacrée à une nouvelle opération de saisie des effets mobiliers et électroménagers déménagés du domicile de feu Wills Henrisson à Pointe-aux-Canonniers. Une escouade de la police, menée par l’inspecteur Peerboccus, a fait le déplacement au domicile du suspect No 2, Ramdassen Tany, à Gokoolah, en vue de récupérer ces meubles volés.
Cette opération de perquisition s’est déroulée en présence de Ramdassen Tany. Les limiers de la CID de la Western Division sont en présence d’un véritable cas où le domicile de feu Wills Henrisson avait été littéralement dévalisé par le tandem Sookur/Tany depuis au moins la fin de l’année dernière. L’assistant commissaire de police, l’ACP Dip, et l’ASP Monvoisin font face à un véritable casse-tête, à savoir trouver un emplacement pour garder ces meubles et autres articles électroménagers saisis.
Hier après-midi, des policiers de Rose-Hill aussi bien que des Police Attendants ont eu à procéder au débarquement d’un autre camion contenant des meubles de salon en maroquin, de chambre à coucher, dont des lits et des matelas, des batteries de cuisine, dont un four à gaz, un four à micro-ondes, des réfrigérateurs, un téléviseur, une radiocassette, des décodeurs de chaînes de télévision.
Bien que des scellés avaient été apposés sur le complexe résidentiel et commercial de Pointe-aux-Canonniers sur ordre du tribunal de Bambous depuis le 4 novembre de l’année dernière, Jayraj Sookur et Ramdassen Tany n’y ont vu aucun obstacle pour s’approprier une partie de l’héritage légué à Stacey Henrisson en attendant de pouvoir trouver une solution pour les biens immobiliers ou encore les comptes bancaires de la jeune héritière.