Alors que la Cour d’assises s’apprêtait ce matin à écouter le témoin clé dans l’affaire du meurtre de Stacey Henrisson, le complice de Jayraj Sookur, Ramdassen Tany, Me Avisneshwar Dayal, l’avocat de Jayraj Sookur, a logé une motion de « stay of proceedings ». Il estime que les poursuites contre son client devraient être abandonnées, car ce dernier fait déjà face à un procès par la presse. Me Dayal a soutenu que son client ne bénéficiera pas d’un procès équitable car les membres du jury pourraient être influencés par ce qu’a rapporté un quotidien du matin le 14 janvier. Me Medhi Manrakhan Principal State Counsel a été catégorique sur le fait que la cour ne pouvait accéder à cette motion, précisant que les jurés sont isolés. À l’heure où nous mettions sous presse, les débats se poursuivaient.
C’est un article paru dans un quotidien daté du 14 janvier, qui est à l’origine de cette motion de la défense. Me Dayal a soutenu sa motion pour l’arrêt des poursuites en deux points. En premier, il explique que « Accused will not benefit from a fair trial » et deuxièmement, « Accused will be prejudiced and will not benefit from presumption of innocence as well as his other rights under the Constitution in as much as Accused is being tried by the press further to an article published…., which is circulated nationwide and which paper is also available on internet and smartphone and available to the jurors who may be influenced by same. Factually, Accused has already been tried ». Me Manrakhan a alors objecté à la motion demandant qu’un débat ait lieu. À l’heure où nous mettions sous presse, les débats se poursuivaient. Le juge Benjamin Marie Joseph devra par la suite donner un Ruling. L’audition du témoin Ramdassen Tany a été reportée pour demain. Rappelons que le cadavre en décomposition avancée de Stacey Henrisson avait été découvert le dimanche 13 mai 2012 dans un ravin à Plaine-Champagne. Selon les dépositions de Jayraj Sookur à la police, sa mort remontait au 5 mai 2012. L’enquête policière avait abouti à l’arrestation de son beau-père Jayraj Sookur et du chauffeur de ce dernier, Ramdassen Tany, qui a été condamné en décembre à un an de prison par la Cour intermédiaire sous une charge de « concealing corpse ». Il fait appel à sa sentence. Ce témoin clé de la poursuite sera d’ailleurs entendu en cour demain.