Jayraj Sookur, le beau-père de Stacey Henrisson, dont le corps avait été retrouvé dans un ravin à Plaine-Champagne le 12 mai 2012, comparaîtra de nouveau devant la Cour suprême demain. Son homme de loi, Me Avisneshwar Dayal, avait logé une motion pour sa remise en liberté conditionnelle. Elle sera débattue devant le juge Abdoorafeek  Hamuth. Quant au procès, il sera entendu du 12 janvier au 5 février 2016.
Jayraj Sookur avait été déféré devant les Assises le 3 septembre 2014 à la fin de l’enquête préliminaire présidée par la magistrate Razia Jadoo-Jaunbocus au tribunal de Flacq. Dans ses conclusions, elle avait souligné que « the prima facie case of murder has been established ». L’enquête préliminaire sur la mort de Stacey Henrisson avait duré deux semaines.
La poursuite, menée par Me Medhi Manrakhan, avait fait venir plusieurs témoins, dont l’ASP Daniel Monvoisin, l’enquêteur principal, le médecin légiste qui avait pratiqué l’autopsie ainsi que des officiers du Forensic Science Laboratory. Les divers témoignages avaient permis de faire la lumière sur les circonstances entourant le meurtre de la jeune fille. Il en ressort que son beau-père voulait vendre sa maison de Pointe-aux-Canonniers quelques jours après sa mort pour une somme inférieure à sa valeur réelle, car il avait grand besoin d’argent.
Jayraj Sookur était revenu à plusieurs reprises sur ses dépositions pour finalement soutenir qu’il avait agressé Stacey Henrisson avant de se débarrasser de son corps à Plaine-Champagne dans un accès de colère, car la jeune fille l’avait provoqué. Pour sa part, le médecin légiste avait indiqué qu’une semaine après sa mort, la victime avait 319 mg d’alcool dans le sang. Il avait cependant attribué le décès à une asphyxie, indiquant que la victime, dans un tel état d’ébriété, n’aurait pas été en mesure de se défendre.
Le cadavre en décomposition avancé de Stacey Henrisson a été découvert le dimanche 13 mai 2012 dans un ravin en bordure de la route principale à Plaine-Champagne. Dans sa première déposition, Jayraj Sookur avait d’abord raconté qu’il entretenait une relation incestueuse avec la victime, mais devait par la suite se rétracter. Au début, il avait expliqué à la police que, le jour du drame, Stacey Henrisson était ivre et voulait avoir des relations sexuelles avec lui. Il aurait refusé et l’aurait giflée avant qu’elle ne s’évanouisse. Selon Jayraj Sookur, peu de temps après, son chauffeur, Ramdassen Tanny, est arrivé sur les lieux et il lui avait confié la charge de se débarrasser du cadavre. Son complice avait soutenu à la police qu’il n’était au courant de rien et pensait accompagner son patron à Grand-Bassin ce jour-là et que c’est bien après, lorsque Jayraj Sookur a voulu se débarrasser du corps de sa belle-fille, qu’il a réalisé ce qui se passait. En attendant que son procès soit entendu, Jayraj Sookur souhaite obtenir la liberté conditionnelle.