Poursuivi pour le meurtre de sa compagne, Veenoo Naiko, en février 2012, Sanjeev Ramessur a comparu aux Assises hier. Son homme de loi, Me Rama Valayden, avait demandé que la charge d’assassinat qui pèse contre son client soit réduite, alors que la poursuite, elle, avait fait part de sa décision, lors de sa comparution en janvier, de maintenir cette charge. Suite à cela, la défense avait demandé du temps additionnel pour décider de la marche à suivre. Le procès a été fixé du 12 au 16 octobre.
Le procès de Sanjeev Ramessur, en détention depuis 2012, devait débuter aux Assises l’année dernière. Cependant, son avocat avait demandé un peu plus de temps, car il voulait faire certaines demandes à la poursuite avant que le procès ne soit pris sur le fond. Mais la poursuite ayant rejeté la demande d’une réduction de la charge, la défense souhaite aller de l’avant avec le procès. L’accusé a plaidé coupable.
Sanjeev Ramessur, plus connu sous le sobriquet de “34”, arrêté le 25 février 2012, avait avoué le meurtre de sa compagne. Il avait confié aux hommes de l’assistant surintendant de police Daniel Monvoisin avoir commis l’irréparable car étant convaincu que sa concubine lui était infidèle. La Western Division de la CID n’avait pas eu grand mal à appréhender le suspect, qui avait subitement disparu avant même la découverte du corps de Veenoo Naiko. Après un interrogatoire serré, le chauffeur de taxi était passé aux aveux, expliquant avoir agi par jalousie.
Veenoo Naiko avait été retrouvée à son domicile, Route Bassin, à Quatre-Bornes, la tête dans une cuvette d’eau et une serviette nouée autour du cou. L’examen post-mortem effectué par le Principal Police Medical Officer, le Dr Maxwell Monvoisin, avait révélé qu’elle avait été étranglée.