Poursuivi pour le meurtre de sa petite amie, Veronia Milazar, qui était aussi sa cousine, le Rodriguais Serge Jean a comparu devant les Assises hier, où il a demandé une assistance juridique. L’avocat de la Poursuite, Me Shakeel Bhoyroo, devait pour sa part attirer l’attention sur le fait que la charge provisoire pesant sur l’accusé avait été rayée au tribunal de Rodrigues. Or, il était impossible de dire si Serge Jean était en liberté conditionnelle ou s’il ne faisait simplement plus l’objet de poursuite. Face à cette situation, le juge Benjamin Marie-Joseph a ordonné à l’accusé de se présenter au poste de police de sa localité une fois par semaine en attendant que l’affaire soit de nouveau appelée. Concernant son avocat, c’est finalement Me Nadeem Hyderkhan qui a été commis d’office pour le défendre.
L’affaire remonte au 8 mai 2010, date à laquelle Serge Jean, un maçon alors âgé de 21 ans habitant Mont-du-Sable, à Rodrigues, a mortellement agressé sa petite amie, qui était également sa cousine. À l’origine : une dispute ayant éclaté après que cette dernière refuse d’avoir des relations sexuelles avec l’accusé. Se sentant humilié, Serge Jean aurait alors commencé à utiliser la force, frappant la jeune fille, alors âgée de 17 ans, jusqu’à ce qu’elle finisse par s’écrouler. L’accusé l’aurait alors traînée dans un ravin avant de l’étrangler et de l’abandonner sur place. La victime a été retrouvée à moitié nue par des enfants le lendemain, à quelques mètres de la route principale de la localité. La police a rapidement été mandée sur place. La jeune fille portait plusieurs blessures sur le corps et respirait toujours au moment où elle a été transférée à l’hôpital de La Ferme, où elle avait rendu l’âme quelques heures plus tard.