Un développement de taille est survenu ce matin avec la circulation d’une correspondance émanant de la FIFA. L’instance suprême du foot mondial ne reconnaît pas le nouveau comité directeur de la MFA. Elle place toujours sa confiance en Vinod Persunnoo.
La lettre de la FIFA a été expédiée vendredi soir suite à une correspondance de Vinod Persunnoo datant du 20 octobre dans le sillage de sa destitution comme président de la MFA. Il ressort que l’instance de Zurich ne reconnaît pas ce nouveau comité constitué jeudi dernier.
Elle considère toujours Vinod Persunnoo comme le président de la MFA, selon la correspondance envoyée le 21 octobre. Selon nos recoupements d’informations, la FIFA a aussi donné des instructions formelles à Vinod Persunnoo quant à la marche à suivre.
Une nouvelle qui change la donne pour Anoop Madhow et ses membres. Contacté par Le Mauricien ce matin, Anoop Madhow nous a déclaré qu’il a été informé de la teneur de cette lettre mais qu’il n’a pas encore pris connaissance de tout le contenu.
« Si tel est le cas, nous n’avons aucune amertume. Si la FIFA impose ses règles, nous nous y plierons. Mais dans le respect de la démocratie et pour la bonne marche du foot. Nous ne sommes pas là pour des intérêts personnels. Nous sommes d’accord pour de nouvelles élections transparentes si c’est pour le bien du foot mauricien », a déclaré Anoop Madhow.
Sollicité pour une déclaration à propos de cette correspondance de la FIFA, Vinod Persunnoo s’est abstenu de tout commentaire. Il nous revient qu’il animera un point de presse demain matin pour faire état du contenu de cette correspondance de la FIFA.
Voilà des directives qui risquent de tout chambouler une nouvelle fois à la MFA House. On en saura plus sur la teneur de cette lettre qui, espérons-le, apportera une solution pour décanter la situation dans laquelle se trouve le football mauricien.