La Cure Sylvester et Pamplemousses SC ont toutes deux vu leur parcours s’arrêter en demi-finale

Il n’y aura pas de quadruple pour Pamplemousses SC. Hier, la bande à Tony François a pris la porte de sortie en demi-finale de la MFA Cup, laissant l’un de deux tickets à l’AS Vacoas-Phoenix. Roche-Bois Bolton City, de son côté, s’est facilement qualifiée aux dépens de La Cure Syvlester.

Ce jeudi, la rencontre entre Pamplemousses SC et l’AS Vacoas Phoenix a vu la victoire des Vacoassiens. À l’issue de la rencontre, le score était de 1-1 entre les deux formations. Les deux équipes sont passées par les prolongations. Mais là encore, le score n’a pas évolué. On se dirige alors vers la séance de tirs au but. Et ce sont les coéquipiers de Sewram Gobin qui se sont montrés les plus adroits, s’imposant 5-3.

Dans l’autre demi-finale, Roche-Bois Bolton City a fait respecter son statut de vice-champion de Maurice. Opposée à La Cure Sylvester, la bande à Jérôme Thomas a fait preuve de réalisme pour s’imposer 2-0. Les Roche-Boisiens, déçus du championnat 2018-19, possèdent l’occasion de se racheter et de terminer la saison avec au moins un trophée.
Par ailleurs, le Club M connaît ses adversaires pour la COSAFA Cup. La sélection nationale a été tirée dans le groupe A en compagnie de l’Angola, l’eSwatini et les Comores.

Le groupe Best composé du Mozambique, de la Namibie, du Malawi et des Seychelles. Le tirage au sort a été effectué hier, en Afrique du Sud, où aura lieu la compétition. Le pays de Nelson Mandela a hérité de l’organisation de cette compétition zonale, après le désistement du Zimbabwe.

Cette année, c’est la ville de Durban qui accueillera le tournoi, du 25 mai au 8 juin, dans cinq stades de classe mondiale. Le Moses Mabhida Stadium qui abritera les demi-finales et la finale de la COSAFA Cup. Ensuite, le King Zwetlithini Stadium verra les matches de poule et les quarts de finale, tout comme le Princess Magogo Stadium. Les deux derniers stades, Sugar Ray Xulu Stadium et le Chatsworth Stadium, serviront de terrain d’entraînement aux équipes engagées.

Pour la petite histoire, la Fédération zimbabwéenne de football (ZIFA) s’est vue infliger une amende de US$50 000 (≈ Rs 1,7M) pour ne pas avoir tenu ses engagements. Ils doivent par ailleurs donner la garantie d’organiser la compétition l’année prochaine, sous peine de voir leur suspension prolongée.