Après la natation, le Comité olympique mauricien (COM) suit de très près la situation au niveau du football. Il compile actuellement les détails avant de rédiger un rapport complet qu’il soumettra incessamment à la FIFA. C’est ce que nous avons appris de sources autorisées.
Cette démarche a été initiée après que le COM a eu des échos à l’effet que la FIFA voulait connaître son point de vue sur la situation actuelle dans le foot mauricien. L’instance de Labourdonnais Court est en train de minutieusement préparer son dossier comme il l’avait fait dans le cas de la natation. Il avait, rappelons-le, écrit à la Fédération internationale de natation (Fina) ainsi qu’à la Confédération africaine de natation (Cana). Avec les retombées qu’on connaît.
« Ceux qui connaissent mon style savent très bien que j’agis après avoir pris connaissance de tous les détails. D’autant que je ne suis pas confortable dans une situation pareille. Je désapprouve ce coup d’état. C’est une mutinerie qui ne fait pas honneur au sport », nous a déclaré le président du COM, Philippe Hao Thyn Voon.
Et d’ajouter : « Dès que nous avons appris que la FIFA s’intéressait à notre opinion sur cette affaire, nous avons réuni tous les détails. Nous prouverons aussi qu’il y a eu ingérence de toutes parts. Quand Vinod Persunnoo parlait de mains invisibles dans ce cas précis, il n’avait pas tort. Je commence à les voir moi-même. »
Une prise de position qui ne peut que réconforter Vinod Persunnoo dans sa démarche. D’autant qu’il a boudé la “réunion de médiation” convoquée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, jeudi dernier en présence de deux membres contestataires, le président autoproclamé Anoop Madhow et le secrétaire de la MFA Bhurdwaz Mungur, ainsi que des représentants du State Law Office et du Registrar of Associations.
« I wish to inform you that there is no confusion as there is only one President (ndlr : une copie de la correspondance de la FIFA annexée). Furthermore, FIFA has instructed the MFA the course of action that needs to be taken », a-t-il écrit au chef de cabinet du MJS, Virendra Kumar Daby, jeudi dernier. Il pourrait probablement s’entretenir avec le ministre lundi.
Nul doute que pour sortir de l’ornière, les membres du comité directeur de la MFA — peu importe de quel clan il s’agit — auront à débattre sur les amendements aux statuts de la MFA revus et corrigés par la FIFA. D’ailleurs, il ne servira à rien de convoquer de nouvelles élections qui doivent être conduites selon les nouveaux critères de la FIFA.
La plus sage décision est de tenir une assemblée générale extraordinaire pour adopter les amendements avant le 16 décembre comme l’a bien spécifié la FIFA. Ce n’est qu’à partir de là que de nouvelles élections pourront avoir lieu. Ce sera également dans l’intérêt de tout un chacun car, même si Vinod Persunnoo demeure le président légitime de la MFA, il n’a pas la majorité au sein de son comité directeur. Donc, une cohabitation malsaine prévaudra.
En attendant, il serait aussi intéressant de savoir si les résolutions prises par l’assemblée générale extraordinaire du 21 octobre dernier sont légales ou pas. Où vont les choses ? Il serait souhaitable de mettre de l’ordre dans la maison avant de relancer la compétition. Mais le temps presse.
———————————————————————————————————————————
Lepoigneur : « Geler les compétitions en attendant… »
Le secrétaire de Savanne SC, Gérard Lepoigneur, a fait parvenir un courrier à la MFA lundi dernier où il demande le gel des compétitions en attendant que des mesures soient prises concernant l’application des résolutions de l’assemblée générale extraordinaire du 21 octobre dernier, l’allocation financière du gouvernement et les amendements aux statuts de la MFA comme préconisés par la FIFA.
Il a aussi fait part des appréhensions de Savanne SC par rapport à la situation actuelle. Il a rappelé que la MFA avait informé tous les clubs au début de l’année de l’institution d’une Premier League qui devait débuter en septembre 2011 en prélude au processus de professionnalisation comme mentionné dans la Wolmar Declaration. Il trouve dommage que malgré le fait que le tirage au sort de la Premier League a déjà lieu le 23 septembre dernier, le comité directeur est revenu sur sa décision en optant pour l’ancienne formule.
« This method of practise jeopardises the integrity of competition and gives rise to abuse of Association Football. 3 of the 9 members sitting on that day favoured their clubs who were not eligible to play in the Premier League », a-t-il fait ressortir.
———————————————————————————————————————————
Le G8 boude la réunion d’hier
La réunion du comité directeur de la MFA n’a pas eu lieu hier en raison de l’absence des membres contestataires. « Je m’attendais à une défection du G8. Je voulais lui donner un plateforme pour débattre de ces amendements avant de circuler une copie aux clubs membres. Ces derniers auront ainsi le document lundi. J’ai aussi fixé l’assemblée générale extraordinaire au mardi 29 novembre. Tout de suite après, je procéderai aux élections », nous a confié Vinod Persunnoo.
Du côté du G8, en choisissant de ne pas être présent, on a voulu démontrer que Vinod Persunnoo est seul dans son comité. « Il n’y a que la FIFA qui soutient Persunnoo. Il ne représente rien au sein du comité. La FIFA doit tenir compte de cette situation », soutient pour sa part le porte-parole du G8, Anoop Madhow.