Des anciens employés de la MFD ont porté plainte au bureau du travail ce mardi

Une trentaine d’employés de la firme Mauritius Freeport Development (MFD) se sont tournés vers le bureau du travail ce mardi pour contester leur suspension et, pour certains, leur licenciement.

La direction leur reproche d’avoir quitté leur poste jeudi dernier à 15h alors qu’ils devaient effectuer des heures supplémentaires. Mais les employés avancent que, d’après leur contrat de travail, ils sont éligibles à travailler 45 heures seulement par semaine et que les heures supplémentaires sont « optionnelles ».

Lire la suite dans Le Mauricien du 5 Décembre.