Le spectacle Extraits d’Opérettes présenté par l’association Friends of the Opera samedi dernier a connu un grand succès auprès du public. Dans une salle comble au MGI à Moka, les artistes ont redonné vie à de multiples airs lyriques. Sur scène Véronique Zuel, Jean-Michel Ringadoo, Katrin Caine, Carol Lamport, Sandrine Thomas-Herchenroder, Ingrid Ducasse, Cherry-Anne Adam et Daniel Muhomudally ont repris les classiques les plus populaires d’antan.
Au programme de la soirée on pouvait retrouver une série d’extraits comptant parmi les airs lyriques les plus populaires à Maurice. Des solos, des duos accompagnés de choeurs ont offert un spectacle d’un très bon niveau avec des chanteurs qui auront su réinterpréter de grands classiques avec beaucoup de respect et de force. Devant une salle comble, les organisateurs ont aussi laissé entendre que le spectacle pourrait être renouvelé l’an prochain… Friends of the Opera a proposé au public un retour dans le temps des mélodies qui ont été fredonnées au théâtre de Port-Louis et au Plaza au siècle dernier. Une belle rétrospective de Strauss, Lehar, Offenbach, des opérettes qui ont marqué l’esprit des Mauriciens. À peine le spectacle commencé, sur la scène du MGI résonnaient les plus belles voix lyriques mauriciennes actuelles. Parmi les solistes, citons Véronique Zuel, Jean Michel Ringadoo, Katrin Caine, Carol Lamport, Sandrine Thomas-Herchenroder, Ingrid Ducasse, Cherry-Anne Adam et Daniel Muhomudally. La première partie a cependant souffert d’une sonorisation assez faible, alors que la deuxième a bénéficié de plus de volume, avec un orchestre présent dans la fosse. Le spectacle aura surtout permis d’admirer le talent de Véronique Zuel, Jean Michel Ringadoo, Katrin Caine et de mieux découvrir Ingrid Ducasse et Carol Lamport qui ont su créer une interprétation qui restera dans les mémoires. Si le spectacle a tenu ses promesses, il y a eu quelques problèmes au niveau de l’organisation et la répartition des places. Plusieurs personnes se sont retrouvées avec des numéros de siège non existants. Il aura fallu rajouter des chaises et replacer plusieurs personnes avant que le spectacle ne puisse débuter.