L’« injustice » concernant le time-off à laquelle faisait face le président de la Ministry of Health Employees Union (MHEU) Amarjeet Seetohul a été réparée après qu’une commission du ministère de la Fonction publique a abondé dans le sens de ce syndicat. « Selon le droit syndical, tout président de syndicats doit bénéficier d’un time-off afin de pouvoir s’occuper de l’administration », a rappelé Amarjeet Seetohul à une conférence de presse hier après-midi à la Jade Court, Port-Louis. Et d’ajouter : « Me minister lasante ti pe donn mwa nek enn demi zourne par mwa alor ki bann lezot sindika ti pe gagn plis ».
Le président de la MHEU a désormais droit à plus de neuf demi-journées de time-off par mois ainsi qu’à un time-off additionnel pour des séminaires. « Enkor enn fwa sa montre a ki pwin minister ti pe persekit nou », affirme M. Seetohul. À Rashid Imrith, représentant de la Fédération Syndicale du Secteur Public de renchérir : « Pa premye fwa otorite montre tor minister… Employment Relations Tribunal ti deza fors minister rekonet sa sindika-la ! »