Si la proportion des touristes européens dans l’île affiche une baisse cette année, soit 58,9 % du total de visiteurs pour les onze premiers mois comparé à 63 % en 2011, le ministre du Tourisme se dit quand même satisfait du bilan pour 2012, car les recettes ont augmenté par plus de Rs 2 milliards pour les dix premiers mois. Ce progrès, soutient Michaël Sik Yuen, est dû aux diverses initiatives prises cette année par son ministère et les autres parties prenantes pour améliorer la visibilité de Maurice sur le plan international. Avec les partenariats sur des nouveaux marchés, le ministre prévoit une année 2013 positive. « La Chine et la Russie sont les marchés prometteurs pour 2013 », dit-il.