Le vice-Premier ministre, Xavier-Luc Duval, était entouré mardi, à Roche-Bois, de ses collègues de l’Intégration sociale, Suren Dayal, des Coopératives, Jim Seetaram, et du Travail, Shakeel Mohamed, pour l’inauguration du premier MSME (Micro, Small and Medium Entreprises) Park du pays. 15 unités, déjà aménagées et pourvues de toutes les aménités, ont été remises à une dizaine de petits entrepreneurs. Aurore Perraud, la députée de la région, était aussi présente.
« Un pays réussit grâce à sa main-d’oeuvre, certes, mais sans entrepreneuriat, il n’y a pas de secteur privé ; donc, pas de taxes et tout ce qui suit et qui assure une dynamique économique ! », a soutenu le ministre des Finances. Lors de son intervention, Xavier-Luc Duval a « lancé un appel aux petits entrepreneurs pour qu’ils ne laissent pas passer une telle chance ! Nous sommes conscients que démarrer une petite entreprise requiert de gros efforts. Il faut déjà trouver le financement ; donc, s’endetter. Quand le petit entrepreneur s’adresse à une agence pour être financé, et qu’il apprend qu’il doit rembourser entre 12 à 14 % d’intérêt, il est refroidi ! » Or, « avec ce projet, qui fait partie des mesures budgétaires de l’exercice de 2012, nous offrons un prêt avec seulement 7,9 % d’intérêt. De plus, chaque emplacement revient à Rs 8 le pied carré par mois ! Ce qui est nettement moins cher que les prix habituellement pratiqués. Et il s’agit là d’une mesure d’encouragement destinée à attirer ceux qui souhaitent démarrer une petite entreprise à venir vers nos SME et MSME Parks. »
Dans le budget 2012, le gouvernement était venu avec le projet de réaliser plusieurs parcs abritant 175 unités destinées aux PME. « Nombre de Mauriciens qui souhaitent démarrer une petite entreprise sont souvent coincés ; ils commencent à opérer chez eux, dans leur maison ou leur cour… De nombreux Mauriciens connaissent ainsi d’autres qui font des petits business d’achards, ou des travaux de soudure, d’élevage, par exemple, chez eux. Comme on sait, ce type d’activités finit souvent par nuire au voisinage et donc, ces entrepreneurs peuvent être découragés. D’où la décision de ce gouvernement d’offrir un local aménagé, un espace dédié à ces types d’activités. »
Tour à tour, Shakeel Mohamed et Suren Dayal ont exprimé leur « satisfaction et contentement » à l’effet que le bâtiment qui abrite désormais les 15 unités du MSME Park de Roche-Bois, l’ancien “Rishi Building”, ait « connu une telle métamorphose ! »
Pour le député rouge Mohamed, « j’ai eu un véritable choc dès que je suis arrivé ! Je n’ai pas du tout reconnu cet endroit ! Quand on sait qu’il y a quelques mois seulement, c’était un bâtiment abandonné, avec une cour totalement délaissée… » Le ministre du Travail a tenu à « féliciter Xavier Duval pour son écoute et son engagement dans ce projet. C’est grâce à son apport que nous sommes parvenus à réaliser ce projet, aujourd’hui. »
Jim Seetaram est allé dans le même sens, soulignant « la philosophie avant-gardiste du gouvernement » et rappelant que le ministre des Finances avait « très à coeur le projet de trouver un espace adéquat pour les entrepreneurs ». Le ministre des Coopératives devait aussi relever que « les quelque 250 000 employés dans le secteur des PME actuellement à Maurice représentent entre 39 à 40 % du PIB ».
Outre le premier étage, le second sera également occupé par des opérateurs de micro, petites et moyennes entreprises. « Ces emplacements ne pouvant abriter du matériel lourd, on invite ceux qui lancent des petits “call centres” et autres entreprises légères à venir se faire connaître et s’inscrire afin de bénéficier de ces espaces », ont lancé les promoteurs du projet.
Les membres du gouvernement se sont joints à l’appel de Girish Dabeesing, CEO de la State Land Development Co. Ltd (SLDC), afin qu’une « vaste campagne d’explications soit menée pour vulgariser ce projet et permettre au plus grand nombre possible d’entrepreneurs de bénéficier de ces facilités ».