La semaine dernière, Microsoft a enclenché son programme « MySkills4Afrika ». L’objectif : permettre aux employés de vouer un peu de leur temps, leur don et leur expertise à l’accroissement de la compétitivité de l’Afrique. Et ce par le biais d’un échange de compétences.
À travers le programme « MySkills4Afrika », les employés de Microsoft auront l’occasion d’encadrer, de coacher et de former des développeurs, des partenaires, des chefs de gouvernements, des employés de PME ainsi que des jeunes diplômés. Et ce, en ligne ou face à face. La première équipe comportera quelques 50 volontaires provenant de 17 pays à travers le monde. Il seront envoyés dans 10 pays : le Kenya, l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Ouganda, le Botswana, la Tunisie, le Maroc, Maurice, la Tanzanie et l’Égypte. À noter que 200 autres bénévoles feront partie de ce programme virtuellement. Les bénéficiaires de ce programme incluent les Microsoft Partners Innovation Hubs et des ONG.
Par ailleurs, le congrès annuel « Frontlines » organisé par Microsoft s’est tenu la semaine dernière à Accra. Lancé en 2010 à Nairobi,  ce programme vise à aider les cadres de Microsoft à développer leurs compétences de leadership au niveau mondial au cours d’un atelier de trois à quatre jours et de huit semaines de discussions virtuelles. Les cadres de Microsoft ont ainsi l’opportunité de s’associer à des partenaires stratégiques afin de remédier aux problèmes réels et urgents. Le point positif de ce programme est qu’il est avantageux pour tous les partis. En effet, il aide les partenaires de Microsoft qui se trouvent dans les pays en développement à gérer leurs défis et leurs opportunités d’affaires les plus pressantes.