Maurice figure pour la première fois dans le Global Green Economy Index. Maurice se classe à la 23e place dans l’édition de 2014 qui a été publiée la semaine dernière.
Cet indice réalisé par un bureau de consultant basé aux États-Unis, Dual Citizen LLC, mesure la performance nationale en matière d’économie verte. Le rapport note que l’Île Maurice, tout comme le Rwanda et l’Éthiopie, dans la région africaine, font beaucoup mieux que la perception, et les invitent à mieux communiquer leurs parcours.
Selon Osman Mahomed, Executive Chairman de la Commission Maurice Île Durable, la Green Economy est un des quatre principaux programmes du plan d’action Maurice Île Durable et est renforcé à travers sept secteurs prioritaires, à savoir l’agriculture, le tourisme, le transport, le manufacturier, l’énergie, l’eau et les déchets. L’objectif de l’économie verte est de créer plus d’opportunités d’emplois dans une économie innovante, résiliente, diversifiée et eco-friendly. L’économie verte, selon la Commission Maurice Île Durable, est conforme aux trois axes de développement définis par les autorités, les hauts revenus (high income), l’inclusivité (inclusiveness) et la durabilité (sustainability).