Les responsables du projet Maurice Île Durable annoncent l’implémentation d’une politique budgétaire durable. Afin de mettre en oeuvre leur projet, ils ont sollicité l’aide d’experts étrangers : Jason Dion, agent de projet et économiste et le Dr Silvana Dalmazzonne, économiste au Centre For Studies On federalism. Cette conférence a aussi été l’occasion d’annoncer que Maurice est maintenant un pilier du green Economic Partnership.
Afin que le projet soit en ligne avec le contexte mauricien, l’Université de Maurice sera aussi de la partie, sous les directives du Dr Toolseeram Ramjeawon de la faculté d’ingénierie, ont indiqué les responsables de MID lors d’une conférence de presse hier. Chargé de la préparation d’une législation durable pour Maurice, le Dr Ramjeawon aura aussi à revoir le cadre législatif, tout en s’assurant de la conformité avec la politique de MID. Il devra en outre mener une étude sur la politique budgétaire avec pour objectif de transformer l’économie du pays en une économie verte.
« We will be looking at the works that have already been done in the country. That is, environmental taxes expenditure. We will also look at new policies that will help raise revenue as well as new policies that will save money by reducing expenditure », a déclaré Jason Dion. pour sa part, Sunil Dowarkasing, project Coordinator de Maurice île Durable, soutient que « ce projet se veut un outil pour les policy makers car cela les donnera des faits et des chiffres. Ainsi, ils pourront être mieux informés ».
Le Dr Ramjeawon s’est dit très heureux de participer au projet. « Je m’assurerai que les policies qui seront créées seront praticables dans le contexte mauricien », dit-il.