Le Mauritius Institute of Education mène depuis le début de cette année une étude sur l’environnement, la diversité culturelle, le VIH/Sida et le changement climatique tels qu’ils sont enseignés dans nos écoles. Cela s’inscrit dans le cadre de la Décennie de l’éducation en vue du développement durable (2005–2014) des Nations unies. Pour mener à bien ce projet, le MIE lance un appel aux parties concernées telles que des ONG et les autorités, entre autres, qui oeuvrent dans ce domaine, pour collaborer à la réalisation de cette étude. « Ce sont les personnes qui travaillent sur le terrain qui seront en mesure de donner une véritable image de la situation», indique-t-on.
L’étude du Mauritius Institute of Education (MIE) vise non seulement à évaluer la place qu’occupe l’éducation durable dans nos écoles mais aussi à déterminer si elle répond aux attentes de la vie quotidienne. Elle traite quatre thèmes : l’environnement, la diversité culturelle, le VIH / Sida et le changement climatique. Les résultats obtenus permettront aux institutions éducatives d’élaborer des programmes et une pédagogie adéquats.
Les officiers du MIE qui travaillent sur cette étude développeront des propositions pour influencer les politiques et pratiques de construction des capacités, des individus, des communautés et des institutions. Ils apporteront aussi leur contribution dans le développement de stratégies afin de stimuler la diffusion de l’importance d’une éducation au service d’un développement respectueux de l’environnement, socialement équitable, culturellement sensible et économiquement juste. Cependant, un des obstacles que rencontre actuellement l’équipe qui travaille sur ce projet est le manque d’accès aux informations. « Pour que cette étude reflète nos objectifs, il est important de bien savoir comment ces sujets sont traités en réalité et ce sont les personnes qui oeuvrent dans ces domaines qui seront en mesure de nous aider », indiquent ces officiers en question. Dans ce contexte, le MIE lance un appel aux parties concernées de l’aider à trouver les informations nécessaires pour cette étude.
Cette étude du MIE fait partie du programme de l’UNESCO pour l’EDD qui démontre comment l’éducation aide les sociétés et les individus à atteindre la durabilité. Il permet aussi d’expliquer comment l’éducation peut favoriser les changements d’approche nécessaires à la construction de sociétés durables.
C’est en reconnaissance de l’importance de l’EDD que l’Assemblée générale des Nations unies a déclaré 2005-2014 la Décennie des Nations unies pour l’éducation au développement durable (DEDD). Ses objectifs sont de fournir une occasion de préciser et de promouvoir la vision vers le développement durable à travers toutes les formes d’éducation, de sensibilisation et de formation, et de donner une nouvelle perception du rôle important de l’éducation et l’apprentissage dans le développement durable. Il s’agit aussi de promouvoir un réseau d’échange et d’interaction entre les acteurs de l’EDD, de favoriser une plus grande qualité de l’enseignement dans les écoles et d’aider les pays à faire des progrès dans la réalisation des objectifs du millénaire à travers des efforts de réforme de l’éducation.