L’Ong Food for Thoughts a fait le don d’un lot de livres destinés aux détenus lors d’une cérémonie la semaine dernière à la Beau Bassin Training School. Cette opération, selon les initiateurs, vise à améliorer les conditions de détention dans les prisons et favoriser la réhabilitation des détenus.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence des représentants de Food for Thoughts, dont le président, Bryan Gajaloo, ses membres, ainsi que le Commissaire des Prisons, Jean Bruneau. Environ 10 000 livres touchant divers domaines d’intérêt – dont l’artisanat, les soins de beauté, la cuisine, ainsi que des encyclopédies et des romans – ont été remis aux Services des Prisons pour être ensuite distribués dans les huit institutions carcérales du pays dotées d’une bibliothèque. Le département des Prisons est la dixième organisation à bénéficier de ce don de livres de cette Ong.
Lors de son allocution, le Commissaire des Prisons a fait ressortir l’importance de la lecture, en particulier au sein des établissements carcéraux. « La lecture comme un outil de réhabilitation aide les détenus à acquérir de nouvelles compétences, connaissances et des informations, en sus de servir de loisir », avance-t-il. Selon lui, la lecture est aussi un moyen pour le détenu de rester en contact avec le monde extérieur.
« Cette activité calme est ainsi largement encouragée par l’administration pénitentiaire, comme tout ce qui peut réduire l’agitation des détenus et tout ce qui peut les inciter à retrouver le chemin de la citoyenneté et du retour à la société civile. Éduquer, rééduquer, apprendre, s’informer, comprendre, se distraire, s’évader par l’esprit, oublier le temps qui ne passe pas… Tel est le principal attrait et la principale fonction de la lecture en prison », a souligné Jean Bruneau.
Quant au président de Food for Thoughts, Bryan Gujaloo, il a pour sa part mis l’accent sur l’objectif de son organisation, qui vise à promouvoir une culture de lecture à Maurice. Il a aussi indiqué qu’il est important d’aider les détenus à s’en sortir à travers la lecture. « C’est pour les inviter à cet exercice que des essais, romans, contes et nouvelles ont été mis à leur disposition. Ces ouvrages les pousseront à avoir foi en leur avenir malgré leur présente situation », a-t-il précisé.