Après l’abstention des trois députés du PMSD au vote du mini-amendement à l’Assemblée nationale vendredi, Xavier-Luc Duval et les membres du PMSD ont tenu une conférence de presse hier matin pour en donner les raisons.
Le leader du PMSD, disant ne pas vouloir adopter la langue de bois, a expliqué devant la presse hier le pourquoi del’abstention des trois députés du PMSD, soit lui-même, Aurore Perraud et Thierry Henry, au vote du Constitutional (Declaration of Community) (Transitional Provisions) Bill. «Cette loi est un gimmick», a répété Xavier-Luc Duval hier. «Pa finn respecté parol doné ki pou éna enn référendum.» Aussi, dit-il, il ne veut pas d’un système qui mènera vers un changement constitutionnel.
Il a également insisté sur l’hypocrisie qui, selon lui, se fait sentir à l’Assemblée nationale. Il a ainsi nommé Navin Ramgoolam :«On a assisté, pendant trois sessions, à beaucoup d’hypocrisie où certaines personnes se font passer pour ce qu’elles ne sont pas en réalité.» Ainsi, soutient-il,«on sait tous qui pratique le communalisme et le communalisme scientifique.» «Le PMSD ne va jamais pratiquer le communalisme. C’est un parti qui reflète le mauricianisme», dit-il en nommant les différents membres-cadres du parti qui sont de communautés diverses. Selon lui, «il s’agit d’un faux mini-amendement.»Il dit aussi que «le système électoral est faussé, que le First Past The Post dans le cas de Maurice amène une distorsion aux votes des Mauriciens et que le Best Loser System, même avec ses défauts, amène une correction à cette distorsion.»
Ainsi, il soutient que le PMSD est d’accord d’abolir le BLS uniquement si c’est pour le remplacer par un meilleur système. «La nouvelle loi est présentée comme un avant-goût de l’abolition du BLS. PMSD pa kapav rant dan enn kales kase san savoir quelle est la finalité, ki zot pe préparé pou la population.»Cela, dit-il, est une autre raison pour leur abstention. Avant de mettre fin à la conférence de presse, Xavier-Luc Duval a déclaré : «Nous sommes fiers d’avoir dit ce que nous avions à dire et dénoncé cette situation.»
Répondant à une question de la presse, Xavier-Luc Duval a soutenu que le PMSD est prêt à toute éventualité pour les prochaines élections générales.«Nous accepterons une alliance si elle est juste, mais nous sommes prêts à aller seuls également.»