Image d'Archives

« La croissance économique résiste bien, le taux de chômage en baisse, l’inflation est maîtrisée, la pauvreté diminue, les inégalités de revenus se réduisent et l’infrastructure du pays en cours de modernisation ». C’est ce qui ressort d’un communiqué de presse du Ministère des Finances émis ce mercredi 13 mars.

Selon les consultations pré-budgétaires, « ces réalisations ont été possibles grâce à la coopération et au dévouement de la population et de toutes les parties prenantes ».

Les priorités du budget 2019/2020 seront les suivantes :

  •  l’extension et la modernisation de nos infrastructures
  • relever les défis auxquels sont confrontés les secteurs du sucre et de l’industrie manufacturière, y compris le secteur textile
  • investir dans les nouveaux piliers de la croissance, en particulier les technologies de l’IA
  • encourager une nouvelle culture de l’esprit d’entreprise
  • poursuivre l’ouverture et l’intégration de notre économie avec le reste du monde
  •  investir dans l’éducation, la formation et les autres compétences dont nos jeunes ont besoin, afin qu’ils soient mieux préparés pour l’avenir
    faire face à l’impact de l’évolution démographique
  • promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes -« Think equal, build smart and innovate for change »
  • promouvoir une société plus inclusive et équitable et s’attaquer davantage au problème de la pauvreté
  • renforcer la résilience aux effets du changement climatique.