Une stratégie intégrée pour le ministère de l’Égalité des Genres, du Développement de l’Enfant et du Bien-être de la Famille sera prête d’ici fin février prochain. La Banque Africaine de Développement (BAD) a accordé une aide financière de US $ 51 134 (un peu plus de Rs 1,5 M) au gouvernement mauricien pour l’élaboration de ce plan décennal. La stratégie, une fois développée, vise à assurer un service adéquat pour une société mauricienne en évolution.
La stratégie intégrée sera dévoilée par les consultants d’ici fin février. C’est ce qu’a annoncé la ministre Mireille Martin hier lors d’un atelier de travail de deux jours au Gold Crest Hotel sur la préparation de la stratégie intégrée pour son ministère. Plusieurs représentants des secteurs public et privé ont discuté avec Mrinalini Burn et le Dr H.S. Jooseery, des consultants identifiés par la BAD, de l’orientation et du contenu de cette stratégie. Celle-ci devra définir notamment les rôles et les responsabilités spécifiques du ministère sur les politiques nationales et les engagements internationaux ayant trait à l’égalité des genres, le développement et la protection de l’enfant, le bien-être de la famille, la violence basée sur le genre et le développement communautaire.
Mireille Martin, qui lançait l’atelier de travail, a expliqué que le but de la stratégie intégrée est de produire un cadre qui définirait clairement les rôles et les responsabilités spécifiques de son ministère en ce qui concerne les priorités politiques nationales et les engagements internationaux ayant trait à l’égalité des genres, au développement et la protection de l’enfant, au bien-être de la famille et aux domaines de la politique communautaire. « La stratégie intégrée permettra de définir les priorités et mettre sur pied des étapes de mise en oeuvre des projets en vue d’améliorer la coordination entre les institutions et optimiser l’utilisation des ressources humaines, des ressources financières et techniques à court, moyen et long termes. Elle servira également de guide pour les allocations budgétaires pour les activités, services et mesures de mon ministère et servira à identifier des partenariats public-privé, les ONG, les projets CSR et conseiller sur la meilleure façon d’élaborer des programmes appropriés et sous-programmes en partenariat », a déclaré la ministre.
Les thèmes qui sont abordés durant ces deux jours d’atelier sont le développement de l’enfant, la protection de l’enfant, la family-oriented social protection, la violence domestique/la gender-based violence et le community outreach and development.