La Ministry Of Health Employees Union (MHEU) a réuni la presse hier afin de commenter le budget 2014. Pour elle, le budget aurait pu « être mieux ». Elle a aussi fait part de ses propositions pour l’amélioration des conditions de travail des employés des hôpitaux.
« Un budget n’est pas seulement un exercice de comptabilité mais aussi des initiatives afin de redynamiser le secteur économique », affirme Amarjeet Seetohul, le président de la MHEU. S’il salue l’initiative du gouvernement de recruter 400 Health Care Assistants, il éprouve certains doutes.
« Nous avions déjà dénoncé le manque de personnel et que cela influe sur le service. Le recrutement de 400 Health Care Assistants est très positif mais ce nombre de personne ne suffira pas pour satisfaire la demande. Nous comparons cela à une goutte d’eau dans l’océan. Ça ne résoudra pas le problème », affirme le président de la MHEU.
Pour la MHEU, le recrutement devrait se faire chaque année. « On ne peut pas attendre six à sept ans avant de recruter ». Et d’ajouter que le problème remonte à 2005. À cette époque, le recrutement de 388 Health Care Assistants par Ashock Jugnauth, alors ministre de la Santé, avait été gelé par son successeur, Satish Faugoo. Afin d’éviter ces irrégularités, la MHEU propose que la Public Sector Commission s’occupe du recrutement et non le ministère de la Santé.
Par ailleurs, la MHEU a fait part de son insatisfaction quant au manque de mesures pour le personnel hospitalier. Le personnel, dit-il, est affecté par le diabète à cause du manque d’exercice qui est dû aux longues shifts hours. Comme solution, la MHEU propose la création de centres de fitness dans les hôpitaux. Elle propose également la création de crèches afin que les mères puissent y laisser leur bébé après leur maternity leave quand elles retournent au travail. Pour le syndicat, cela réduira leur stress et accroîtra leur productivité.