Le ministre des TIC Tassarajen Pillay Chedumbrum a ce matin signifié son intention de créer bientôt un forum où se feront les échanges d’idées, le partage des informations et où les gens apprendront des uns et des autres afin de s’assurer que les besoins des TIC et le développement du pays se fassent d’une façon holistique. Il intervenait lors d’un atelier de travail organisé par Data Communications Ltd et Cyberoam sur les menaces et les tendances qui affectent les réseaux informatiques.
« La révolution des TIC a créé un monde virtuel qui fait partie de notre vie. Le réseau broadband passe sous nous, les signaux sans fils sont autour de nous. Les réseaux locaux dans nos entreprises, nos écoles, nos hôpitaux et le world wide web (www), nous permettent de rester connectés et accrochés aux dernières informations », a-t-il déclaré. Mais, a-t-il ajouté, tout comme ce monde virtuel est réel, les menaces et les risques le sont également. « Ces mêmes technologies qui nous aident à créer des richesses et la prospérité, permettent aussi à d’autres de blesser et de détruire les autres. Dans le monde réel, les criminels se mettent en face de leurs victimes ; dans le monde virtuel, ils attaquent de toutes parts », a fait ressortir M. Pillay Chedumbrum.
Dans un tel environnement, a insisté le ministre, il nous faut apprendre de nouvelles techniques, de nouvelles compétences afin de protéger et de défendre les réseaux contre les cyber-criminels. « Nous devons prendre les devants ; nous avons besoin de protections contre les spywares, les malwares et le phising et autres spams d’une façon interminable », a estimé le ministre, avant de faire ressortir « que notre prospérité économique dépendra d’une façon ou d’une autre sur la sécurité informatique, avec l’internet banking, le commerce électronique, le e-health, le transfert d’argent et le paiement online. » Dans la journée, Manish Karanji de Cyberoam a présenté aux participants les produits de son entreprise.