Le Mauritius Institute of Directors (MIoD) organise, en collaboration avec l’Institute of Directors d’Afrique du Sud, la deuxième conférence internationale sur la bonne gouvernance en Afrique les 17 et 18 octobre prochains à l’hôtel Hilton, à Flic-en-Flac. Le président du MIoD, Deva Armoogum, et son CEO, Jane Valls en ont parlé à la presse, cette semaine.
« En ce moment, tout le monde parle de l’Afrique, où il existe d’énormes possibilités. Ce qui signifie qu’il y aura un développement énorme sur le continent dans les années à venir », a déclaré Jane Valls, avant de se demander si les Africains bénéficieront de ce développement aussi bien que les investisseurs. Selon elle, il est tout à fait possible pour les entreprises de réaliser des profits en Afrique mais il leur faut, pour cela, protéger l’environnement et le social dans ces pays. « Il est important que nous ayons une telle culture », a-t-elle fait ressortir.
Cette conférence, dit Jane Valls, est aussi destinée à situer l’île Maurice en tant que leader de la bonne gouvernance, un ingrédient essentiel pour l’investissement en Afrique. « Nous voulons faire de Maurice une porte d’entrée en Afrique. Nous voulons focaliser sur les meilleures pratiques et aussi sur les leçons du passé à retenir lors de cette conférence qui réunira beaucoup de praticiens et d’investisseurs », a-t-elle souligné.
Jane Valls a indiqué que la plupart des intervenants à cette conférence sont des praticiens qui parleront de leurs expériences sur le terrain, des défis et des réalités africains. La Baronne Lynda Chalker, ancienne ministre britannique, prononcera le discours inaugural de cette conférence qui sera animée par divers intervenants, dont le Dr Christopher Kolade, ancien haut commissaire du Nigeria au Royaume-Uni et Connie Mashaba, PDG de la firme Black Like Me. Le thème principal de cette conférence sera « Réveil de l’Afrique — Gouvernance pour un développement durable », avec pour mission de développer avec les délégations présentes une feuille de route pour l’avenir. À cette occasion, l’African Corporate Governance Network (ACGN) sera lancé avec l’objectif de promouvoir le partage des connaissances, l’échange d’informations et des meilleures pratiques, afin de favoriser la création d’un climat d’investissement attractif dans les différents pays africains.