Pour la nouvelle ministre de l’Égalité des genres, la décision de réintégrer la majorité gouvernementale « n’a pas été un choix facile ». « Cela a été un choix mûrement réfléchi. Lorsque j’étais à l’étranger je n’avais pas toutes les données. À mon retour, j’ai pris le temps nécessaire pour observer et j’ai compris beaucoup de choses. J’étais sollicitée de toutes parts mais je voulais qu’on me laisse tranquille afin que je puisse réfléchir en toute sérénité et en toute quiétude avant de prendre ma décision de façon mûre et réfléchie. Une fois la décision prise, je n’ai pas reculé », a dit Mireille Martin.
La nouvelle ministre récuse l’étiquette de transfuge, estimant que la population avait voté de manière que l’Alliance de l’Avenir soit au pouvoir et dirige la destinée du pays. « Dans ce contexte, je n’avais aucune hésitation puisque mon objectif principal et de servir mon pays et les Mauriciens. »
Interrogé sur la remarque du leader du MSM selon laquelle elle était « une députée vente à l’encan », Mireille Martin a affirmé que cette remarque l’a surprise et la déçue. « Je ne me propose pas de descendre aussi bas et je ne vais pas répondre à ce genre d’attaque. Il y a des choses que je pourrais dire mais je ne le ferais pas… Je sais qu’avec le temps la population me donnera raison. »