À la suite de l’article paru dans l’édition du Mauricien du mercredi 19 octobre 2011 relatif à l’accident de travail à Ebène :
— vous affirmez que l’accident s’est produit à « l’immeuble Orange à Ebène » ;
— vous citez : « un ouvrier sur le chantier d’Orange » ;
— vous publiez une photo du bâtiment où l’accident a eu lieu en affirmant dans la légende qu’il s’agit de « l’immeuble d’Orange » ;
— vous écrivez que « le chantier de construction d’Orange » est sous la responsabilité d’une firme de construction, que vous citez ;
— vous décrivez les circonstances de l’accident en affirmant que des ouvriers se trouvaient « au 11e étage de l’immeuble d’Orange » ;
— parlant des premiers éléments de l’enquête du ministère du Travail, vous écrivez « qu’ils tendent à mettre en cause la responsabilité directe du contracteur principal du chantier d’Orange d’Ebène ».
Or, Mauritius Telecom tient à préciser que le bâtiment où a eu lieu l’accident n’a rien à voir avec Orange ou Mauritius Telecom.
NdlR : Le Mauricien avait pris acte immédiatement de la confusion découlant d’une information officielle obtenue dans un laps de temps très court. Suite à  la précision verbale d’Orange, les modifications nécessaires furent apportées sur le site internet LEMAURICIEN.COM quelques minutes après la publication de la version papier du journal. Dans  son édition suivante le 20 octobre, la première phrase du texte publiée dans Le Mauricien de jeudi avait apporté la rectification nécessaire.