Quatorze employés d’Airports of Mauritius Co Ltd (AML) ont fait servir une mise en demeure à la compagnie d’État, qui refuse de leur accorder leur “Voluntary Retirement Scheme” sous les dispositions du “Collective Agreement” signé avec l’AML Employees Union devant la Commission for Conciliation and Mediation (CCM) en septembre 2017.

Cet accord avait en effet été ratifié par la vice-présidente de la CCM, Honita Prayag-Poonith, alors que Roomesh Bhoyroo occupait le poste de Chief Executive Officer (CEO) et Johny Dumazel celui de Chairman. Tous deux ont été par la suite remplacés par des proches du pouvoir, avec notamment Ken Arian au poste de président du board.

Les employés concernés déplorent qu’ils soient victimes d’une « discrimination » alors que d’autres ont déjà été payés sous l’accord conclu devant la CCM et qui serait valable pour quatre ans.