Du 27 au 31 mai 2013, Rowin Narraidoo et quelques comédiens de son école de théâtre seront sur scène pour présenter Topaze de Marcel Pagnol. Un projet qui entre dans le cursus littéraire des collégiens en Form IV, mais qui colle également à l’actualité du moment, secouée par plusieurs affaires d’escroquerie.
C’est en pleine répétition à Rose-Hill, au domicile de Rowin Narraidoo, que nous avons pu découvrir en avant-première quelques répliques de Topaze. Aucun décor, si ce n’est une chaise, et pas de costumes de scène.
À la demande du metteur en scène, les comédiens se lancent. Très vite, en à peine quelques secondes, on se laisse transporter dans l’oeuvre de Marcel Pagnol. Avec une aisance remarquable, les actes s’enchaînent, et le jeu est bien rodé. Les comédiens semblent fin prêts.
Actualité.
Rowin Narraidoo nous précise que les comédiens sont “encore “verts” et que c’est la première fois qu’ils vont faire face à un public et monter sur une scène de théâtre”. Hans Aubeeluck, Roshan Hassamal, Ivan Ducasse, Joyvani Rose, Cindy Raman et Kavida Naidu suivent actuellement des cours à l’atelier théâtre Pierre Poivre. Cette première scène sera “l’aboutissement de leur formation théâtrale”, souligne Rowin Narraidoo, le directeur de l’école.
Le projet date de 2012, mais le travail a vraiment débuté en février de cette année. Pour Rowin Narraidoo, cette pièce de Marcel Pagnol tombe à pic. D’abord, parce que les élèves de Form IV l’étudient en classe de littérature française; ensuite, parce que les thèmes abordés dans Topaze sont dans l’actualité locale, récemment secouée par des affaires d’escroquerie, d’attirance pour l’argent, d’hommes d’affaires peu scrupuleux…
Présence scénique.
La pièce, jouée en français, sera reprise intégralement, avec une petite touche mauricienne dans les habits d’acteurs – sari et sherwani. Le décor sera minimaliste car Rowin Narraidoo préfère mettre “l’accent sur les acteurs afin que le public se laisse séduire par leur présence scénique”.
Au moment de notre rencontre, la bande à Rowin Narraidoo peaufinait les dernières répétitions et les costumes. Un travail effectué dans la bonne humeur et sans relâche.
Rowin Narraidoo espère que le public mauricien viendra découvrir cette troupe sur scène et apprécier “du bon théâtre”. Pour le metteur en scène, Topaze est une pièce “légère et comique à la fois où l’on peut tirer de grandes leçons de vie”.