Les concours de beauté sont très prisés des jeunes Mauriciennes. Plusieurs facteurs contribuent à l’attrait pour le monde des paillettes… La curiosité, la célébrité, le “fun” ou une cause réelle. Cette semaine, Le Mauricien vous propose le portrait de la Miss Intercontinental Mauritius 2014, Lorrie Ley, une jeune femme remplie d’idées et de rêves…
Avec son diplôme en Human Resources Management en poche, Lorrie Ley, 22 ans, vient d’être nommée Miss Intercontinental Mauritius 2014. Ce titre, elle ne pensait pas l’obtenir lorsqu’elle s’est présentée au concours. « Je n’aurais jamais cru être parmi les finalistes,  encore moins remporter le concours. Lorsque je me suis inscrite, c’était surtout un challenge pour voir comment je m’en sortirais. J’avais avant une image assez négative des concours de beauté, comme beaucoup de jeunes filles de mon âge. Au final, ce concours m’a énormément apporté et m’a permis de grandir et m’accepter comme je suis », nous confie Lorrie. Évoquant le rôle d’une Miss, elle pense qu’elle « doit savoir représenter la femme. Pas seulement par la beauté physique, mais par son intelligence. Elle doit être là pour défendre des causes justes et toujours être à l’écoute ». Il est important de faire une distinction entre un mannequin et une Miss. « Les gens ont tendance à croire qu’un mannequin et une Miss sont la même chose, alors que ceux sont deux mondes bien différents. Un mannequin doit juste prendre des poses, alors qu’une Miss est amenée à réfléchir et à oeuvrer pour des causes tout le long de son règne. La beauté doit être utilisée comme atout pour aider à défendre les droits des femmes ». Concernant la place de la femme à Maurice,  la jeune Miss est d’avis qu’aujourd’hui, « la femme est indépendante et occupe une place très importante dans la société. Elle accorde beaucoup de son temps à la famille et contribue à inculquer des valeurs aux plus jeunes. Nous sommes capables de faire énormément de choses et le prouvons chaque jour. Je suis très triste qu’il y ait encore des femmes battues. Il faut savoir respecter les femmes ».
 Au niveau du concours la jeune femme est fière de son parcours et elle s’étonne surtout d’avoir appris autant sur elle-même : « Lors du concours j’ai beaucoup appris sur moi… J’ai appris à m’accepter comme je suis et à connaître mon intérieur. J’ai compris qu’il fallait que je me fasse confiance et que je crois en mes chances à chaque fois que j’entreprends quelque chose. Humainement ce fut une expérience exceptionnelle. J’ai aussi beaucoup appris sur le maintien, l’expression faciale, et à communiquer. La communication est très importance lorsqu’on prend part à ce genre de concours. » Si le concours a eu un grand succès pour sa première édition, la jeune gagnante pense qu’il devrait prendre plus d’ampleur encore dans les années à venir : « Ce concours sera à long terme très prisé, pour sa fraîcheur et son dynamisme. Je trouve cela très positif que ce soient des jeunes qui l’aient organisé ».
Sa couronne, Lorrie compte bien l’utiliser même après son couronnement pour continuer dans des activités sociales : « J’ai toujours eu une profonde envie d’aider les autres. Grâce à ma couronne je peux utiliser ce statut pour faire entendre certaines causes. Je compte continuer même après mon règne. Lorsqu’est miss, les actions sociales se prolongent toute la vie… » Ses rêves, elle compte les réaliser sur un long terme en utilisant son titre à bon escient et toujours dans le but de venir en aide aux autres. L’an prochain, la jeune femme se rendra à l’étranger pour représenter notre île au concours international de Miss Intercontinental. Nous pouvons que lui souhaiter bonne chance !