Faisant fi des préjugés venant des “attardés”, comme le chante l’indémodable Charles Aznavour dans Comme ils disent, Paola Ingar Ravate, une transsexuelle de 30 ans, s’incruste dans l’histoire sur la scène des concours de beauté. Le mannequin est la première représentante de l’île et de l’océan Indien au prestigieux concours Miss International Queen, dédié aux transsexuels et qui se tiendra en Thaïlande au début du mois de novembre.
Malgré la chaleur étouffante du studio à Terre Rouge, Paola Ingar Ravate est concentrée. Le mannequin fait virevolter ses longs cheveux bouclés noirs qui lui tombent sur son chemisier bleu et qui effleurent le haut de sa poitrine. Ses hauts talons la font paraître encore plus grande qu’elle ne l’est. Elle fait face à l’appareil photo, se mordille les lèvres, prend une profonde inspiration qui gonfle son torse et expire lentement, en ouvrant les yeux pour laisser paraître un regard intense. C’est grâce notamment à ce côté séducteur qu’elle est l’une des vingt et une sélectionnées au concours Miss International Queen. Des candidates de 70 pays s’étaient inscrites initialement pour ce concours, qui se tiendra durant une semaine au début de novembre en Thaïlande. Paola Ingar Ravate est ainsi la première représentante de Maurice et l’océan Indien à ce concours de beauté dédié aux transsexuels. “Mon rêve se réalise enfin”, confie-t-elle.