Dans son combat contre l’homophobie, Océane présente le concours Miss Ladyboy 2013. Un événement qui se tiendra le vendredi 1er novembre au Inside Club à Rose-Hill. Pour Scope, six participantes vêtues de robes en jute créées par une styliste russe se livrent sur leur première participation à ce concours.
Les regards moqueurs et les mauvaises langues ne font pas peur à ces Miss. Six d’entre elles se dévoilent à Scope sans se soucier de “dimounn ki pou dir”. Femmes de jour comme de nuit, elles s’assument et sont prêtes à briller lors du concours Miss Ladyboy.
“Dans le passé, le concours s’appelait Miss Travesti. C’est un nom que l’on utilise en France; en Amérique, on dit shemale. À Maurice, il y a encore beaucoup de préjugés sur les travestis et certaines personnes trouvent cela vulgaire. J’ai préféré appeler le concours Miss Ladyboy. Nous restons dans la même optique que les ladyboys, qui sont des hommes qui se transforment en femmes”, souligne Océane.