Diya Bheelta, 23 ans, a été couronnée Miss Mauritius 2012, il y a tout juste une semaine. Cette assistante de recherches à l’Université de Maurice qui succède à Ameeksha Deelchand ira défendre les couleurs de Maurice l’année prochaine au concours Miss Univers. Rencontre avec cette reine issue de Quatre-Bornes qui nous parle de sa participation à un concours de beauté, de ses intérêts et de ce qu’elle qualifie de « positive attitude ».
Avez-vous réussi à dormir depuis samedi soir ? Comment avez-vous fêté votre victoire?
D. B : Samedi soir, pas vraiment. Je n’ai pas réussi à m’endormir avant 5 heures dimanche matin pour me réveiller à 8hr30 et prendre le petit déjeuner avec les autres. J’ai savouré ma victoire tranquillement avec ma famille.
Dans quel état d’esprit étiez-vous à l’annonce des résultats?
Ça a été une belle surprise pour moi. Je m’étais préparée psychologiquement à l’échec pour ne pas avoir de regrets. Je suis restée zen durant toute la compétition. Ma victoire est, je pense, le fruit de ma persévérance, ma positivité et la grâce de dieu.
Comment avez-vous vécu l’élection?
Je me suis donnée au maximum toujours avec un esprit zen et avec une attitude positive.
Que signifie à titre personnel cette victoire, ce titre de Miss Maurice?
Une fierté et une grande responsabilité parce que je dois représenter la femme mauricienne, une femme moderne, forte. Le symbole de la maturité.
Comment était l’ambiance avec les autres filles pendant le concours ?
C’était très « hectic », mais c’est normal, c’est une compétition. Nous avons créé des liens d’amitié malgré nos différences et le climat de compétition.
Que vous a apporté ce concours?
J’ai gagné en termes de maturité et en féminité. De plus, entre les filles, nous avons développé et resserré des liens d’amitié.
Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer au concours?
Je me suis inscrite sans rien prendre au sérieux. Mais une fois entrée dans la compétition, l’aventure a pris une autre tournure. Mon but était avant tout de gagner en féminité. J’en suis ravie parce qu’aujourd’hui grâce à ce concours, j’ai appris à faire ressortir cette féminité. J’ai gagné en maturité et je suis devenue une femme bien plus forte et confiante, prête a se battre pour réaliser ses rêves.
Qu’est-ce qui, pour vous, caractérise la beauté chez une femme?
On peut dire qu’une femme est belle quand elle est gracieuse, simple, intelligente, cultivée. Une femme belle possède selon moi des valeurs morales, qui non seulement inspire de la confiance mais qui peut propager du bonheur, de la sagesse et la positivité, en d’autres mots, un esprit sain dans un corps sain.
Et aujourd’hui, quel est l’objectif que vous poursuivez ?
J’aimerais apporter mon soutien aux Mauriciens qui ont besoin d’aide. Et me préparer pour les événements de 2013.
Comment s’est passé votre rencontre avec les Miss internationales?
Dès le lendemain de mon sacre, j’ai eu la chance de rencontrer des Miss lors du carnaval de Flic-en-Flac. Elles sont magnifiques.
Parlez-nous un peu de votre parcours ?
Je suis titulaire d’une licence de Gestions de Resources Humaines de l’Université de Maurice depuis Octobre 2011 et j’envisage de commencer une maîtrise dans le même domaine très bientôt.
Si vous deviez vous décrire ?
Ce serait comme une personne simple, souriante et bavarde, qui est très motivée et déterminée à réaliser ses rêves.
Parlez-nous de vos passions et peut-être de la lecture ?
J’adore la lecture, la peinture, le dessin, surfer sur internet et écouter de la musique. Je lis principalement les journaux, les biographies et les ouvrages de philosophie. Parmi mes livres préférés : « The Secret » et « The Power » de Rhonda Byrne.
Que pense votre entourage de votre récent succès ?
Tous le monde est très fier de ce succès. Mes parents, La famille, mes voisins, tout mon entourage, mes amis et même mes profs de l’école. Tous sont très contents et fiers de moi.