Le comité de l’organisation de Miss Mauritius s’est remis en selle pour préparer la 45e édition du concours de beauté national. Les inscriptions pour les candidates qui souhaitent prétendre au titre sont ouvertes. L’annonce des dates des épreuves précédant la finale a été faite lors d’une conférence de presse tenue mercredi au Hennessy Park Hotel à Ébène. L’occasion pour les membres du comité national de faire un retour en arrière, de dresser le bilan des années écoulées, de souligner le progrès d’année en année du concours qui souffle cette année ses 45 bougies mais aussi de parler des nouveautés au concours régional Miss Rodrigues.
La future ambassadrice sera désignée le samedi 27 juin lors de la grande finale. En plus de la couronne, celle-ci bénéficiera d’un poste à la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). C’est ce qu’a annoncé Primerose Obeegadoo, présidente du comité du Miss Mauritius National Beauty Contest, lors de la conférence de presse.
Depuis mercredi, les membres du comité national enregistrent les inscriptions des candidates désireuses de succéder à Kushboo Ramnawaj, Miss Mauritius 2014. Les candidates intéressées ont jusqu’au 8 mai pour déposer leur candidature. Pour prétendre au titre, il faut être célibataire, être âgée de 17 à 27 ans (ne pas avoir atteint l’âge de 27 ans au 1er février 2016). La taille, la beauté, l’intelligence et le talent sont aussi des critères déterminants. Les Mauriciennes vivant hors du pays sont aussi invitées à prendre part au concours.
À l’issue du casting, les finalistes seront présentées à la presse le 17 mai. Les semaines précédant le show seront agrémentées par une série d’événements et d’étapes préliminaires. Ainsi, le Performing Art Award aura lieu le 6 juin. La Miss Elegance 2015 sera connue le 13 juin. Quant au Beach Beauty Award, il se déroulera le 20 juin. Le lendemain, soit le 21 juin, se tiendra le Sports Award. Et le Dress Rehearsal le 26 juin. Au terme d’une année de règne, Kushboo Ramnawaj qui vient de fêter ses 25 ans, transmettra sa couronne à la nouvelle Miss Mauritius le samedi 27 juin.
Pour faire le bilan de l’année de règne de Kushboo Ramnawaj, Miss Mauritius 2014 et d’Anoushka Ah Keng, Miss Mauritius International 2014, les membres du comité ont lors de la conférence de presse, affirmé que, «toutes deux ont pu s’enrichir de cours de formation constitués de séances de prestance et de conduite, prodigués par la présidente et formatrice de l’organisation, Primerose Obeegadoo. Leur calendrier a aussi été ponctué de rencontres et de réunions, leur permettant de promouvoir l’image de la jeune femme mauricienne». Leur statut de Miss a aussi été un moyen de promouvoir la lutte contre le cancer chez les enfants dans diverses régions du sud, dont Chemin Grenier, Rivière-du-Poste et Baie-du-Cap. «Elles ont également participé à la distribution de prix offerts par la MBC aux enfants atteints du cancer à l’hôpital Victoria, à Candos». Tout en menant des actions humanitaires, les deux Miss ont également enchaîné des sorties officielles, des inaugurations en tant qu’invitées de marque et ont participé à des défilés de mode….
Ces ambassadrices qui ont fait la fierté
À l’occasion du 45e anniversaire du concours, Primerose Obeegadoo a voulu souligner la mission de l’organisation. «D’année en année, notre mission consiste à marquer la présence mauricienne au niveau international à travers ces prestigieux concours que sont Miss Univers, Miss World, Miss International, Miss Tourism World, Top Model of the World, Miss Grand International et Mr World Pageants. Lorsque nous lançons le concours Miss Mauritius, bien plus qu’un événement national, c’est un préliminaire destiné à introduire la Miss Mauritius parmi les ambassadrices de charme du monde réunies sur le plateau de tous ces prestigieux concours». La présidente du comité Miss Mauritius a voulu replonger dans le passé et faire découvrir les anciennes Miss dont certaines ont marqué les esprits. «Elles sont en effet nombreuses nos Miss Mauritius qui, depuis 1970, ont évolué chaque année parmi les centaines de beautés du monde entier. Dès 1971, dans le cadre de Miss World Pageant, nos reines de beauté ont retenu l’attention du jury par exemple, Marie-Anne Yip Tong suivie en 1975 de Marie Ella Tse Sik Sun classées parmi les dix finalistes. Ensuite, en 1989, Nathalie Clément proclamée Miss African Queen of Beauty. Vanesha Seetohul en 2006 était parmi les 15 Top Models. Anaïs Veerapatren en 2009 a été l’une des dix finalistes de Miss Talent. En 2011 Joëlle Nagapen se fait remarquer parmi les quatre meilleures lors d’un forum à Cambridge. Au niveau de Miss Universe Pageant, parmi les dix Top Models, nous avions Viveka Babajee en 1994 et Anaïs Veerapatren en 2009. Au concours Miss Intercontinental 2011, Laetitia Darche a été non seulement classée parmi les trois finalistes pour l’Afrique mais également parmi les 15 finalistes. Par ailleurs, nos Miss ont occasionnellement participé à Miss Asia, Miss Wonderland. Sheetal Khadun a fait parler d’elle l’an dernier par le biais de multimédia et aussi par le tableau qu’elle a peint elle-même pour le projet » Beauty with a purpose » à Londres. Elle était parmi les trois finalistes et la seule qui eut le droit de présenter son cadeau national. De plus, elle était ausi la traductrice pour une ex-Miss Mode de France pendant le Cambridge Forum».