L’ambassade de Belgique, sise en Tanzanie – avec la collaboration de son consulat à Maurice –, a organisé hier soir au Caudan une réception à l’occasion de la mission économique dans le cadre de « l’année Vésale ». L’ambassadeur de Belgique en Tanzanie Koenraad Adam a profité de cet événement pour dire sa fierté de voir aujourd’hui des entreprises belges sur le sol Mauricien : « Maurice a un vrai potentiel pour l’avenir des entreprises belges qui souhaitent s’agrandir dans les pays d’Afrique. Elle a aussi très bonne réputation dans les pays qui l’entourent. Je pense que ce serait bénéfique pour nos deux pays de collaborer », a expliqué l’ambassadeur.
Pascale Delcomminette, Administratrice générale de l’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers, s’est dite plus que satisfaite que 16 entreprises belges aient fait le déplacement sur Maurice afin de chercher de futurs collaborateurs. Parmi les entrepreneurs ayant fait le déplacement, Bernard Couteaux, président de la Sugar & Ethanol Division, nous explique : « Depuis cinq ans je viens très régulièrement à Maurice car nous avons pour objectif de collaborer avec une entreprise mauricienne dans le secteur du sucre. Notre partenariat serait plus que bénéfique car nous leur permettrions d’acquérir de nouvelles technologies pour une meilleure production comme nous leur donnons aussi notre savoir-faire. En retour Maurice nous donne la possibilité de nous ouvrir sur le marché africain. J’ai aussi eu un très bel accueil à Maurice et il y a aussi un grand savoir-faire dans le secteur du sucre. Je pense que nous apprendrons beaucoup de ce savoir-faire. Nous sommes déjà en discussions pour un partenariat avec une entreprise mauricienne qui ne saurait tarder. »
Pour d’autres entreprises, cette rencontre est un premier contact avec Maurice et l’occasion de faire la visite des entreprises mauriciennes souhaitant s’agrandir. Les représentants des 16 entreprises belges repartiront samedi pour la Belgique avec l’objectif pour certains de revenir bientôt pour un partenariat. L’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers, quant à elle, compte renouveler la rencontre avec d’autres entreprises belges dans les années à venir.