Le Premier ministre suppléant Rashid Beebeejaun quitte le pays cet après-midi pour Addis Abeba où il participera à la 20e session ordinaire de l’Union africaine les 27 et 28 janvier. Ce sommet des chefs d’État est précédé d’une réunion du conseil exécutif de l’UA qui a débuté aujourd’hui et prend fin demain.
Le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell se trouve déjà dans la capitale éthiopienne dans le cadre de ces rencontres ministérielles. Les réunions panafricaines coïncident avec le 50e anniversaire de la fondation de l’UA, connue auparavant comme l’Organisation de l’unité africaine. La situation politique au Mali, à Madagascar, au Soudan, au Zimbabwe et dans la République démocratique du Congo figure en bonne place à l’agenda des travaux du sommet des chefs d’État.
En marge du sommet se tiendra aussi le 18e Africain Peer Review Summit du Mécanisme de révision par les pairs en Afrique (APRM). Les thèmes qui seront abordés sont l’examen des rapports présentés sur la Zambie et la Tanzanie, et les plans d’action nationaux pour le Bénin. Il s’agira par ailleurs de l’élection d’un neuvième membre du groupe d’éminentes personnalités du APRM. Le nom de Joseph Tsang Man Kin sera proposé par Maurice. Le Sénégal, le Soudan et le Mozambique soumettront aussi leur candidature.
Les pays suivants sont actuellement représentés au APRM : Algérie, Cameroun, République démocratique du Congo, Égypte, Liberia, Nigeria, Rwanda et Afrique du Sud. Les célébrations pour marquer le dixième anniversaire du mécanisme seront aussi lancées lors de ce Africain Peer Review Summit.
En l’absence de Navin Ramgoolam et de Rashid Beebeejaun, c’est Xavier-Luc Duval qui assurera la suppléance au poste de Premier ministre.