Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, entreprendra à partir du dimanche 20 sa première mission officielle à l’étranger depuis son come-back au Prime Minister’s Office en décembre de l’année dernière. Il se rendra principalement à New-York, au siège des Nations unies, pour participer à une double fonction, le Sustainable Goal Summit du 25 au 27 et à l’assemblée générale annuelle de l’ONU. Ce déplacement sera également l’occasion pour le chef du gouvernement de renouer le contact au plus haut niveau sur le plan politique avec une série de rencontres prévues.
Le Sustainable Goal Summit, qui devra réunir environ 150 chefs d’Etat et de gouvernement, devra constituer une plateforme mondiale pour le lancement d’un plan d’action de développement soutenable pour les 15 prochaines années. Le préambule de ce sommet définit l’ambition de la démarche en affirmant que « le programme de développement durable est un plan d’action pour l’humanité, la planète et la prospérité. Il vise à renforcer la paix partout dans le mode dans le cadre d’une liberté plus grande ».
Plus loin, la lutte contre la pauvreté assume toute son importance dans le contexte international car mention est faite que « nous considérons que l’élimination de la pauvreté sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions, y compris l’extrême pauvreté, constitue le plus grand défi auquel l’humanité doit faire face, et qu’il s’agit d’une condition indispensable au développement durable ».
Les Chagos à l’agenda à la tribune de l’ONU
Par la suite, sir Anerood sera à la tribune de l’ONU pour la traditionnelle intervention annuelle. Les indications sont que les principaux axes d’intervention s’articuleront autour de la problématique du changement climatique, du développement durable, des préoccupations des petits États insulaires (SIDS) et également des Chagos. Maurice profitera de cette plateforme pour réitérer sa souveraineté sur cette partie du territoire tout en dénonçant le raccourci de la Grande-Bretagne avec le projet de Marine Protected Area dans l’archipel.
Le bail initial des Chagos arrivera à terme l’année prochaine, les États-Unis et la Grande-Bretagne devant confirmer en cette fin d’année l’option de la reconduction. Ceux prônant la ligne dure dans le dossier des Chagos s’attendent à voir le gouvernement sortir l’argument du recours à un appel devant la Cour Internationale de Justice pour rappeler Londres à l’ordre. Mais très peu d’indications ont transpiré de l’hôtel du gouvernement à ce sujet.
En marge de l’assemblée générale des Nations unies, le Premier ministre se prépare pour une série de rencontres bilatérales avec notamment pour interlocuteurs le président américain, Barack Obama, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, le président français, François Hollande, le Premier ministre indien, Narendra Modi, et son homologue britannique, David Cameron.
Deux autres rendez-vous internationaux majeurs sont à l’agenda du chef du gouvernement pour la fin de l’année, soit le sommet du Commonwealth à Malte en novembre et le sommet consacré aux changements climatiques à Paris en décembre.