Les étudiants des centres du Mauritius Training and Development Institute (MITD) ont obtenu leurs diplômes hier des mains de la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun. Ces jeunes qui se sont engagés pour des National Diplomas et Higher National Diplomas intégreront le marché du travail ou poursuivront leurs études. La ministre a plaidé pour une reconnaissance de la filière technique et vocationnelle. Trop souvent, dit-elle, les préjugés ont fait croire que ces jeunes étaient moins doués que ceux du mainstream.
Dans son discours de circonstance, Leela Devi Dookun-Luchoomun a rappelé que le gouvernement projette de revoir le rôle et les fonctions du MITD. De même, trois centres polytechniques seront mis sur pied pour des formations poussées, ainsi qu’une chambre des métiers pour la reconnaissance des compétences. Comme annoncé dans le discours-programme également, le MITD sera appelé à accueillir un centre régional en Afrique pour la formation des formateurs.
D’un point de vue personnel, la ministre a invité les jeunes à ne pas se limiter à leurs diplômes. Elle leur a rappelé que le monde professionnel évolue rapidement de nos jours et qu’ils devront s’adapter en continuant à apprendre et développer de nouvelles aptitudes.
Tout en félicitant les nouveaux diplômés, la ministre de l’Éducation a rappelé qu’ils ne doivent souffrir d’aucun complexe face à ceux qui sont dans la filière « general education ». Trop longtemps, a-t-elle souligné, il y a eu des préjugés sur le secteur technique. Or, de nos jours, le monde a besoin de ces compétences techniques. Cette filière, a-t-elle fait ressortir, est directement liée au développement des connaissances pour l’entrepreneuriat, la productivité et la croissance économique.
Leela Devi Dookun-Luchoomun a rappelé que, comme annoncé dans le budget 2015, le gouvernement veut faire de Maurice un « vaste chantier de développement », avec notamment la création de huit smart cities. Pour cela, le gouvernement a besoin des compétences des jeunes diplômés, dit-elle.
Leela Devi Dookun-Luchoomun a également invité les jeunes diplômés à avoir un comportement responsable. « Vous aurez à rendre compte de vos actions. Agissez comme de bons professionnels et des personnes intègres ».