Maurice a accueilli ce mois-ci pour une deuxième fois 13 participants des pays africains du programme de bourses pour des cours à court terme du gouvernement australien. Les boursiers ont été formés pendant deux semaines dans le domaine de la Technical and Vocational Training Education (TVET) au Mauritius Institute of Training and Development (MITD). La formation était dispensée conjointement avec le Chisholm Institute de Melbourne. Après leur formation, ils seront maintenant appelés à mettre en oeuvre ce qu’ils ont acquis au niveau de leur profession et à former d’autres personnes dans leurs pays.
Les 13 participants aux Short Course Awards pour une formation dans le secteur de la TVET viennent du Bénin, du Cameroun, du Malawi, de la Namibie, des Seychelles et de la Tanzanie. Ce programme de formation est en ligne avec la politique du gouvernement australien d’encourager le savoir et les aptitudes chez les personnes des pays en développement en vue d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement. Un premier groupe d’enseignants avait été formé en mai dernier. Cette formation, soulignent les ressources persons, est d’une grande importance pour les participants qui ont ainsi l’occasion de découvrir le fonctionnement des écoles mauriciennes et d’en tirer profit.
Vendredi à la MITD House, lors de la cérémonie de clôture de cette deuxième session de formation, l’Acting Director du MITD, Pradeep Kumar Joosery, a rappelé qu’une collaboration de longue date existe entre les institutions australiennes et mauriciennes. Il a exprimé le souhait de voir d’autres collaborations de ce genre prendre forme. Le directeur par intérim a aussi fait part du projet du MITD de faire du centre un regional training of trainers centre afin d’accueillir et de former davantage d’étrangers dans le domaine de la TVET. Le MITD, a-t-il ajouté, vient tout juste de finaliser les terms of references pour inclure les green skills dans ces programmes de formation.
Pour François de Grivel, Acting Chairman du board du MITD, c’est une fierté pour le MITD d’être associé à ce projet. Il a aussi attiré l’attention sur l’ampleur que prend la formation technique et vocationnelle dans plusieurs pays. « If a country wants to be sustainable, it should go through TVET », a soutenu M. de Grivel.
Romina Panray, Business Development Manager à l’Australian Trade Commission, a pour sa part mis l’accent sur les objectifs du gouvernement de l’Australie de proposer des bourses aux pays africains. Elle a aussi souligné l’importance du retour des participants dans leurs pays pour mettre en pratique ce qu’ils ont appris et former d’autres personnes. « We are helping you in building Africa’s strength », a-t-elle affirmé. Les Short Course Awards permettent aux bénéficiaires de suivre des formations courtes pouvant aller jusqu’à trois mois. Ces bourses sont octroyées aux employés des pays d’Afrique travaillant dans des organismes publics, privés et non gouvernementaux dans des domaines comme l’agriculture, la diplomatie, l’exploitation minière, le développement organisationnel, l’enseignement technique et professionnel, la réforme des politiques de formation, les compétences des enseignants et la politique commerciale.
Le gouvernement australien propose aussi une autre bourse à court terme destinée aux ressortissants africains : l’Australian Leadership Award Fellowships. Elle vise le développement du leadership, le traitement des questions prioritaires de développement régional et la construction de partenariats et liens entre les organisations australiennes et celles des pays en développement. Elle est conçue pour compléter les différents programmes bilatéraux par pays, en proposant des stages qui répondent aux besoins actuels et émergents au niveau des pays et régional. Des bourses de longue durée pour des doctorats et maîtrises dans le domaine de l’agriculture sont également octroyées.