La musique, ils l’ont dans la peau. Du talent, ils en ont à revendre. En remportant le premier prix du concours Sega Tipik lors de la 10e édition du Festival International Kreol en novembre 2015, les dix enfants du groupe Mizik Dan Lapo ont prouvé que la musique typique se pratique à tout âge et que Rivière Noire n’a pas perdu ses couleurs musicales locales. Le 7 février au Caudan, ces jeunes seront sur la scène de Sega Tipik Sa pour partager le gro tipik d’autrefois sous de nouvelles influences. Ils représenteront ensuite Maurice au Festival International Kreol 2016 aux Seychelles.
Un séga typique recherché. Des rythmes qui évoluent graduellement pour exploser en un gro tipik traditionnel, apportant une fraîcheur et un nouveau souffle. Des sons qui progressent, tout en mettant à l’honneur les instruments de base du séga d’autrefois. C’est ainsi que Jasmine Toulouse, qui accompagne les enfants de Mizik Dan Lapo en leur prêtant sa voix, décrit cette sonorité dynamique et rafraîchissante que distille la jeune formation de Rivière Noire.
Mizik Dan Lapo est à la base une école de musique. Composé essentiellement d’enfants et de jeunes issus de groupes vulnérables de Rivière Noire, le projet Mizik Dan Lapo, mis en place en 2014, visait à l’épanouissement de ces derniers à travers l’apprentissage musical. Cette initiative a été lancée par le Kolektif Rivier Nwar (KRN) et Caritas Rivière Noire. L’idée de créer Mizik Dan Lapo a germé suite à un atelier de travail organisé avec les enfants de Rivière Noire. “Ces enfants font face à d’énormes problèmes tels que l’échec scolaire, l’alcoolisme, le manque de loisirs. Notre but était de trouver une alternative pour les encadrer, les soutenir et les occuper durant leur temps libre”, confie Jasmine Toulouse. C’est ainsi qu’est né le projet d’ouvrir une école de musique.