Le ministère de la Jeunesse et des Sports a officialisé la nouvelle liste des athlètes bénéficiaires d’une bourse de haut niveau, lors de la semaine écoulée. De cette liste composée de 49 athlètes, issus de 12 disciplines, on retiendra que le boxeur Richarno Colin a été maintenu dans la catégorie mondiale et continuera à percevoir une allocation mensuelle de Rs 16 000 auprès de l’Etat, à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports. A noter que l’Association mauricienne de Boxe compte un total de neuf boxeurs bénéficiaires d’une bourse de haut niveau, alors que l’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA) est celle qui en compte le plus, soit 14 athlètes, dont 6 filles.
Eliminé au stade des huitièmes de finale, lors des récents Jeux olympiques de Londres, en Angleterre, alors qu’il avait le potentiel de faire mieux et d’atteindre un niveau supérieur à cette competition, Richarno Colin a donc été maintenu et ce, à juste titre, dans la catégorie mondiale. Car qu’on le veuille ou non, ce boxeur de 24 ans, possède les qualités necessaires pour briller au plus haut niveau, l’année prochaine, en attendant les Jeux olympiques de Rio, au Brésil, en 2014. Du reste, Richarno Colin a bénéficié d’une bourse de perfectionnement d’une année dans le centre de haut niveau de l’INSEP, à Paris, en France. L’occasion pour lui de se préparer dans des conditions professionnelles, mais également de participer à un
maximum de competitions de très haut niveau à travers le monde.
Au niveau de la boxe toujours, on retrouve huit autres boxeurs dont trois dans la catégorie continentale (Rs 4 000 à Rs 6 000). C’est ainsi que James Kennedy St Pierre, médaille d’or aux Jeux d’Afrique, et Olliver Lavigillante, médaillé d’argent à cette même compétition, se verront allouer chacun Rs 6 000, tandis que John Colin, bénéficiera lui de Rs 4 000. A noter que les cinq boxeurs restants font partie de la catégorie régionale (Rs 2 000 à Rs 3 000). Une catégorie au sein de laquelle on retrouve des jeunes boxeurs très prometteurs, à l’image de Didier Cornet, qui a du reste bénéficié d’une bourse de perfectionnement d’une année, au centre de haut niveau de Nancy, en France. Il touchera Rs 3 000 mensuelle, alors que Yanish Hurpersad, également sur la montante, tout comme Jonathan Ramchurn, toucheront eux Rs 2 000 chacun. Idem pour Jacques Raphaël et Cédric Olivier.
Après la boxe et Richarno Colin, on retrouve la judokate rodriguaise, Christiane Legentil au niveau des athlètes classés dans la catégorie intercontinentale (Rs 8 000 à Rs 10 000). Cette dernière bénéficiera, elle, d’une allocation mensuelle de Rs 10 000 auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports. Il convient de souligner que Christiane Legentil a realisé une bonne performance aux Jeux olympiques de Londres en terminant à la septième place dans la catégorie des moins de 52 kg. En judo toujours, deux autres filles figurant dans la liste travaillée par la HLSU (High Level Sports Unit) présidée par Ram Lollchand. Elles sont Annabelle Laprovidence (Rs 4 000) et Sarah Sylva (Rs 3 000), alors que le seul judoka retenu est McLéon Paulin (Rs 3 000).
Si la Fédération mauricienne de Judo et des Disciplines Assimilées compte que quatre athlètes, en revanche, l’AMA possède elle 14 athlètes beneficiaires d’une bourse de haut niveau. En tête de liste, on retrouve le décathlonien Guillaume Thierry, médaillé d’argent aux Jeux d’Afrique de 2011, à Maputo, au Mozambique. Il avait alors réalisé un total de 7 481 points. Guillaume Thierry est bénéficiaires d’une allocation mensuelle de Rs 8 000 et fait partie des rares sportifs classés dans la catégorie intercontinentale. Au fait, il n’y en a que deux, avec bien évidemment la judokate Christiane Legentil. En athlétisme, trois athletes figurent dans la catégorie continentale et on retrouve les sprinteurs Mary-Jane Vincent, Fabrice Coiffic et le médaillé d’or du 10 000m marche aux Jeux des Iles de l’océan Indien de 2011 aux Seychelles, soit Jérôme Caprice. Les autres athletes font partie de la catégorie régionale et touchent entre Rs 2 000 et Rs 3 000 mensuellement.
De cette nouvelle liste des athlètes bénéficiaires, on retiendra également que certaines bourses sont en suspens dans la mesure où la HLSU attend toujours le rapport des fédérations concernées et dans certains cas, des entraîneurs. Parmi ces athlètes, on retrouve pas mal  en athlétisme, mais également en badminton où les rapports des quatre badistes, nommément Kate Foo Kune, Christopher Paul, Kiran Baboolall et Shama Aboobakar, se font toujours attendre. Ces quatre sportifs sont tous issus de la catégorie régionale et toucheront une allocation de Rs 2 000 chacun. Idem en tennis de table où la HLSU attend toujours le rapport de la fédération pour les Brian Chan Yook Fo et Rhitesh Taukoory. Ces deux pongistes sont classés dans la catégorie régionale et touchent chacun Rs 2 000. Pour ce qui est des championnes d’Afrique de beach volley, nommément Natacha Rigobert et Elodie Li Yuk Lo, le ministère de la Jeunesse et des Sports est dans l’attente du rapport de l’entraîneur français….