Le High Level Sports Unit (HLSU) du ministère de la Jeunesse et des Sports a officialisé sa liste d’athlètes bénéficiaires d’une bourse de haut niveau pour la période avril à juin. De cette nouvelle liste, on retiendra le fait que la catégorie mondiale comptera toujours quatre athlètes en dépit du fait que l’haltérophile Roilya Ranaivoson est descendu de classe pour se retrouver en intercontinentale. Elle est remplacée par la handisportive Noemi Alphonse, laquelle avait réalisé une grosse performance en mars dernier lors d’une compétition organisée aux Émirats Arabes Unis sous l’égide de l’International Paralympic Committee.
Noemi Alphonse, qui souffre d’un handicap physique, avait validé son billet dans cinq épreuves pour les Championnats du monde d’athlétisme d’handisport prévus du 14 au 23 juillet à Londres, en Angleterre. Elle avait, qui plus est, réalisé des records nationaux dans ces épreuves en fauteuil que sont le 100m, 200m, 400m, 800m et 1500m. Avec cette nouvelle considération, Noemi Alphonse touchera une allocation mensuelle de Rs 29 000, tout comme Jonathan Drack (triple saut en athlétisme), Kennedy St Pierre (boxe) et Fabrice Bauluck (kick-boxing).
On retiendra aussi de cette nouvelle liste la décision du MJS de revoir à la hausse le nombre de sparring partners en boxe et en judo. Chez les boxeurs d’abord, ceux retenus sont Christopher Alberte, Stephano Jolicoeur, Denis Mikey, Géraldo Peronet, Allan Vollavite, Damien Paris et Jean-François Ravane, alors qu’en judo, les bénéficiaires sont Jeff Albert, Warren Mootien, Ausley Parmensing, Robinson Collet, Hansley Adonis, Steeven Gourdin, Fabrice Catapermal, Mc Dynest Résidu, Selvérine Antoine et Marina Joseph. Ils reçoivent tous une allocation mensuelle de Rs 5 000 chacun.
Il convient de souligner qu’avant le réajustement de ce début d’année, les sparring partners bénéficiaient de seulement Rs 1 500 par mois. Toutes les bourses ont été revues à la hausse à la suite d’une décision du gouvernement. Dans les autres catégories, chaque bénéficiaire a obtenu une augmentation de Rs 3 000.