Les fédérations sportives ont reçu leurs allocations au courant de la semaine écoulée. À la lecture de la distribution effectuée par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), on constate que le budget total alloué aux fédérations a été réduit de quelque Rs 4 M, soit Rs 40 M en 2103, contre Rs 44 M l’année dernière.
La réduction la plus conséquente est à mettre à l’actif de la Mauritius Football Association (MFA). En effet, l’instance suprême du football local voit son budget passer de Rs 8,7 M à Rs 5,4 M, soit une baisse de Rs 3,3 M. Mais, rassure-t-on du côté du MJS, cet argent restera dans le football, sauf qu’il sera réalloué à la formation. « En fait, le MJS souhaite donner un nouveau souffle à la formation. Donc, la somme qui n’a pas été allouée directement à la MFA sera injectée dans le Centre technique national François-Blacquart », avance une source au MJS. L’idée est donc de couper sur le budget alloué à la MFA pour ensuite le réinjecter dans son centre de formation et les 12 centres techniques régionaux. « Le MJS allouera l’argent au CTNFB directement », soutient-on.
La baisse ne s’applique pas seulement au football. La Fédération mauricienne de natation voit le MJS réduire son budget d’un tiers. En effet, de Rs 1,5 M, la somme allouée pour l’année 2013 passe à Rs 1 M net. La Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB), qui a élu un comité directeur après plus d’un an de bagarres internes, voit son budget réduit de Rs 250 000. De Rs 1,5 M, la FMBB devra désormais fonctionner avec seulement Rs 1,250 M. La Fédération mauricienne de badminton perd Rs 100 000 sur son précédente budget, passant de Rs 1,8 M à 1,7 M. Le body-building, quant à lui, voit son budget réduit complètement, passant de Rs 150 000 à une balance de Rs 0.
Par contre, l’athlétisme est mieux lotie que l’an dernier. En effet, l’Association mauricienne d’athlétisme se retrouve avec un budget de fonctionnement chiffré à Rs 5,9 M. Comparé à l’année dernière, l’instance de Réduit perçoit Rs 250 000 supplémentaires. Autre fédération à voir augmenter : la Fédération mauricienne de judo et disciplines associés, qui avait touché une enveloppe de Rs 2,2 M, contre Rs 2,6 M en 2013.
Par contre, l’Association mauricienne de boxe (AMB) se retrouve une hausse substantielle, soit Rs 500 000 de plus que lors du précédent exercice, passant de Rs 4,2 M à Rs 4,7 M. « Je suis satisfait de cette hausse. Je dirai que l’argent est le nerf de la guerre. Sans argent, nous ne pourrons aller vers le haut niveau », déclare Rajiv Rajcoomar, président de l’AMB. Il dit d’ailleurs éprouver un profond soulagement à la connaissance de ce budget, puisque l’organisation des championnats d’Afrique n’est pas comptabilisée comme un item du budget. « On a un budget spécial pour les championnats d’Afrique. » La Fédération mauricienne des sports équestres percevra pour sa part trois fois plus d’argent, soit Rs 750 000 contre Rs 250 000 en 2012.
Du côté du MJS, on avance que trois personnes ont travaillé sur ce dossier avant d’en soumettre les recommandations. Cependant, certaines questions se posent. Quels ont été les critères retenus pour l’allocation des budgets aux différentes fédérations ? Dans un deuxième temps, quand est-ce que les allocations budgétaires ont été décidées ?