C’est la badiste Kate Foo Kune qui s’est taillée la part du lion lors de la remise de chèques organisée par la High Level Sports Unit (HLSU) du ministère de la Jeunesse et des Sports. Cette remise de récompenses pour les sportifs ayant brillé au niveau international depuis octobre de l’année dernière s’est tenue jeudi au gymnase de Phoenix. C’est grâce à sa prestation aux récents championnats d’Afrique de badminton tenus au Botswana, qu’elle a obtenu une récompense de Rs 107 000.
La mauricienne avait décroché deux médailles d’or notamment en simple dames et doubles dames et a aussi remporté le bronze dans la compétition par équipe.  Ce qui rend cet exploit encore plus retentissant et que cela fait 14 ans que Maurice ne s’était pas imposée en simple.  Au total, c’est 19 sportifs et 11 entraîneurs qui ont obtenu des chèques et un trophée, à l’exception du jeune karateka  Mike Chung Kee Mew âgé de  7 ans qui s’est contenté d’un shield son jeune âge le privant d’un cash prize. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, a pour sa part saisi cette occasion pour féliciter  » les athlètes, les coaches et les responsables qui oeuvrent pour la progression du sport mauriciens « .
Il a d’ailleurs tenu à faire ressortir que tous les athlètes qui ont été récompnsés sont encore très jeune et possède un bel avenir devant eux, en se donnant le moyen de leur ambition.  » Les regards seront maintenant tournés sur les Jeux d’Afrique de la Jeunesse prévus au Botswana, les Jeux de la CJSOI à Djibouti et évidemment les Jeux du Commonwealth en Ecosse. J’espère que les athlètes mauriciens continueront à briller. 2014 est une année charnière avec en ligne de mire les Jeux des îles de l’océan Indien. Tout doit être mis en oeuvre pour que ces Jeux soient une grosse réussite sportive, » a conclu Devanand Ritoo.
A noter que cette année la HLSU a innové en ajoutant une nouvelle catégorie( catégorie G) et qui regroupe les disciplines qui ne sont pas listées. De plus, les directeurs techniques nationaux mauriciens et étrangers ont aussi récompensés maintenant.  Si cette initiative est fort louable, toutefois, on se demande sur quels critères Yannick Lincoln et Aurélie Halbwachs ont été recompensés. La paire avait brillé au Cape Epic, une course de VTT mondialement reconnue et qui est considérée dans le giron comme le tour de France du VTT. Après avoir couvert 800 km de course sur 8 jours dans des conditions extrêmes et surtout en devançant 57 participants. La somme de Rs10,000 est vraiment dérisoire surtout qu’une roue de VTT coûte bien plus que cela.