Plus de cinq mois après l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur le sport, le Sports Act 2013, le ministre des Sports a procédé au début de la semaine  aux nominations au sein de deux instances qui serviront à régler les  problèmes  des fédérations ou de tout autre sphère du sport mauricien. Comme indiqué dans notre édition de la semaine dernière, Jean Roger Boodhna, ancien haut cadre dans la gestion des tribunaux et qui a eu un long passé de correspondant comme journaliste sportif au sein de notre groupe de presse a été appelé à jouer un rôle important au sein d’une de ces deux instances.
Pressenti au départ pour siéger au sein du Tribunal d’Arbitrage du Sport (TAS) aux côtés du Magistrat Seebaluck (président, nommé par le Chef Juge) et de l’homme de loi Kishan Chineah (nommé par le Comité Olympique Mauricien), l’ex- Regional Court Administrator a été finalement nommé Ombudsperson For Sports en vertu de la section 42 du Sports Act. «Au départ, il était effectivement question que je fasse confiance à Jean-Roger Boodhna au sein du TAS. Mais son Curriculum Vitae plaide plus sa faveur du poste d’Ombudsperson For Sports. Il a passé une bonne partie de sa carrière dans le judiciaire au sein des instances de litiges», a expliqué le ministre Devanand Ritoo pour justifier ce choix.
Le CV du tout premier Ombudsperson for Sports à Maurice souligne, en effet que Jean-Roger Boodhna a beaucoup travaillé au sein des instances d’arbitrage que ce soit sur le plan local qu’international. Et ce aux côtés des hommes qui ont marqué l’histoire du judiciaire à Maurice à l’instar de l’ex-juge de la Cour Suprême Robert Ahnee, le feu sir Marc David QC , Habib Moollan ou encore l’ex-Chef Juge, le regretté Rajsoomer Lallah.  Son expérience dans les litiges, dont certains ont souvent occupé la une de l’actualité sera sans doute  une pièce maîtresse, voire un avantage pour le premier Ombudsperson for Sports quand on connaît le nombre incalculable de litiges qui sont en attente d’être régler.
Litiges plus difficiles
S’il est encore dans l’attente de sa nomination officielle, Jean-Roger Boodhna sait que sa tâche ne s’annonce guère facile. «Je suis parfaitement au courant de la situation, mais je reste serein, mais surtout humble dans ma démarche.  Durant  ma carrière dans le judiciaire je me suis retrouvé face à des litiges beaucoup plus graves que ceux dont font face le sport mauricien. Je ferai  mon maximum pour trouver des solutions avant qu’un litige soit porté devant le Tribunal», a expliqué Jean-Roger Boodhna qui, à 61 ans, se voit dresser devant lui une nouvelle carrière. Ce dernier ne cache pas non plus le fait de revenir vers le sport après presque quatre ans de séparation.
Par ailleurs, l’ex-Senior Sports Officer (SSO) Mahen Purbhoo revient aussi au devant de la scène sportif, puisque le ministre des Sports a confirmé à Week-End sa nomination comme le représentant du MJS au sein du Tribunal d’Arbitrage du Sport (TAS), qui doit être mis en place en vertu de la section 41 du Sports Act A 2013. «Il fallait au sein de ce tribunal une personne qui ait une connaissance du sport. La nomination de Mahen Purbhoo vient combler cette lacune après la nomination de deux hommes de loi, notamment le Magitrat Seebaluck et l’avocat Kishan Chineah», a justifié Devanand Ritoo à Week-End.
Ce dernier souligne que la confirmation des nominations au sein de ces deux instances pourraient intervenir cette semaine.