Lors de la Consultative Meeting organisée par le Comité olympique mauricien (COM) avec les fédérations sportives olympiques et non-olympiques, hier après-midi au siège du COM au Labourdonnais Court, les participants se sont dit favorables à une révision du New Sports Bill, préparé et présenté par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) le 13 juillet dernier au gymnase de Phoenix. Vingt et une fédérations olympiques et non-olympiques ont répondu à l’appel du COM pour apporter leurs points de vue le projet de loi.
Après un discours de bienvenue du président du COM, Philippe Hao Thyn Voon, ce dernier a passé le témoins au secrétaire général du COM, Vivian Gungaram, qui a eu la tâche de présenter à nouveau à l’assistance le New Sports Bill par PowerPoint. L’assistance a eu l’opportunité de décortiquer les 46 propositions du MJS. « Nous ne sommes pas là pour rejeter tout ce que le MJS nous a proposé. Notre objectif est de voir quels sont les points qui demandent une attention particulière. Nous sommes ici pour défendre l’intérêt démocratique du sport dans son ensemble », a rappelé le président du COM.
Si certains points ont été retenus par les dirigeants de fédérations, ils demandent par contre d’en améliorer d’autres ou les rejeter carrément. À commencer par celui ayant trait au Revamping of football to revive public interest and foster social cohesion. La majorité des dirigeants présents a estimé que c’est quelque chose qui concerne directement le football et qu’une telle mesure ne peut figurer dans la prochaine Sports Act. « Une loi doit être appliquée pour toutes les fédérations et non être imposée à une discipline en particulier. »
L’assistance n’a pas vu d’un bon oeil le point Registration of sports organisations by ROA should get prior clearance from MYS. Les dirigeants sont catégoriques. Ils estiment que l’enregistrement d’un club concerne le Registrar et non le ministère. Il convient que la fédération doit cependant mettre un mécanisme afin de veiller que les activités du club soient en progression.
En ce qui concerne les propositions telles que MYS to consult International Federation before final recognition of Federation ; Review standard basic rules which will apply when Federation do not have thier own and MYS approuved rules et MYS will consult respective International Federation before granting/suspending recongnition to National Federation, une contre-proposition a été faite par les représentants des fédérations pour que le MJS et le COM prennent des décision communes.
S’agissant de l’Arbitration mecanism, les membres de fédérations sont pour qu’une instance légale soit introduite dans la nouvelle Sports Act avec de structures solides et impartiales. Pour ce qui est de Delagation of PS of MYS ; contrat d’objectif between MYS and Sports Federation in respect of financial assistance, les dirigeants ont demandé que ces points soient développés. Les dirigeants ont demandé la suppression du point Waiver by Minister in cases of impossibility of having minimum no. of clubs required per region.
Après l’exercice d’hier, le COM enverra une copie d’une synthèse à chaque fédération aussi bien qu’au Comité international olympique. Il se chuchote qu’une rencontre de suivi est à prévoir entre le COM et les fédérations. « Cette rencontre de consultation a permis aux membres de fédérations d’aller vers le même objectif. Je salue leur présence et aussi leur engagement pour que le sport mauricien     bénéficie d’une Sports Act digne de ce nom pour l’intérêt général de toutes les fédérations et les instances concernées. Comme je l’ai dit, même si nous devons respecter les lois du pays, il faut que la charte olympique soit considérée par rapport à la nouvelle Sports Act », a déclaré le président du COM.